Maintien jusqu’au 1er février des mesures barrières contre la covid19 et instauration du pass vaccinal

La préfecture communique

La circulation du virus est très active dans le Gers avec près de 820 personnes déclarées positives quotidiennement à la Covid 19 entre le 15 et le 21 janvier (soit un taux d'incidence de 3 025 et un taux de positivité de plus de 30 %). Ces indicateurs ont un fort impact sur les services hospitaliers avec 106 personnes Covid hospitalisées (6 en réanimation), notamment dans les secteurs conventionnels et en soins de suite et de réadaptation.

Pour faire face à la circulation épidémique et à la cinquième vague très présente dans notre département, les mesures décidées fin 2021 au début de cette cinquième vague sont maintenues jusqu’au 1er février 2022 inclus.

1 - Le port du masque reste obligatoire en extérieur sur les 22 communes les plus peuplées du département : Auch, Barcelonne du Gers, Cazaubon, Condom, Eauze, Fleurance, Gimont, L’Isle-Jourdain, Lectoure, Lombez, Marciac, Masseube, Mauvezin, Miélan, Mirande, Nogaro, Pavie, Plaisance, Pujaudran, Riscle, Samatan, Vic-Fezensac.

2 - Les mesures barrières sont essentielles pour limiter les contaminations face à un variant très contagieux : distanciation physique, port du masque lorsque la distanciation physique ne peut être assurée en permanence, hygiène des mains, aération dix minutes toutes les heures des pièces…

3 - La consommation d’alcool est interdite sur la voie publique sauf pour les terrasses extérieures et pour les débits de boissons temporaires à consommer sur place ayant fait l’objet d’une déclaration auprès de la commune concernée, dûment enregistrée par ses services, et délivrant leurs produits dans des zones soumises au contrôle du passe sanitaire.

4 - La pratique d’activités dansantes dans les salles des fêtes et autres établissements recevant du public de type L, dans les cafés et les restaurants est interdite.

Par ailleurs, le pass vaccinal est entré en vigueur à compter du 24 janvier 2022. Il concerne toutes les personnes de 16 ans et plus. Il consiste en la présentation de l’une de ces trois preuves :  

certification de vaccination (schéma vaccinal complet, dose de rappel comprise dans le délai imparti pour les personnes à partir de 18 ans et 1 mois qui y sont éligibles) ;

certificat de rétablissement de plus de 11 jours et moins de six mois ;

certificat de contre-indication à la vaccination.

certification de vaccination (schéma vaccinal complet, dose de rappel comprise dans le délai imparti pour les personnes à partir de 18 ans et 1 mois qui y sont éligibles) ;

certificat de rétablissement de plus de 11 jours et moins de six mois ;

certificat de contre-indication à la vaccination.

Les personnes ayant reçu leur première dose de vaccin d’ici le 15 février, dans l’attente de leur deuxième dose sous quatre semaines, bénéficient d’une dérogation si elles présentent un certificat de test négatif de moins de 24h.

Le Premier Ministre a également annoncé un allégement des mesures en vigueur à compter du 2 février.

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles