Le RCA maîtrise son sujet

Face à des Basques joueurs, les Auscitains sont parvenus à les contenir lors d'une rencontre très engagée et plaisante

Rugby, Fédérale 1, 8ème journée

Auch (Stade Jacques Fauroux). Auch : 24, Saint-Jean-de-Luz : 20. 2 200 spectateurs environ. Mi-temps : 15 à 10. Arbitre principal : Julien Castaignède (Nouvelle Aquitaine) assisté de MM. Ogrodowczyk et Laborie (Occitanie).

Auch : 2 essais, Massart (12e), Clauzade (27e). 1 transformation (27e) et 4 pénalités (8e, 59e, 67e, 73e) de Vignes.

Saint-Jean-de-Luz : 2 essais, Duterte (4e), Viudes (56e). 1pénalité (35e) et 2 transformations de Otazo ; 1 drop de Viudes (64e).

AUCH : Vignes, Vandekerkof, Gaignard, André, Demai-Hamecher, Magnoac, Massart, Thierry, Clau­zade (c), Baczkowski, Loutocky, Souf­flet, Menabdishvili, Bosque, Janlin. En­trés en jeu : Peotta, Lombard-Buret, Guerois, Fossaert, Lafforgue, Viviez, Pérusin, Halzuet

SAINT-JEAN-de-LUZ : Viudes, Mendiague, Arrieta, Daubas, Hauw, Otazo, Alliot ; X. Elissalde (c), Juanicotena, Du­terte ; Armengaud, Quintana ; Penigaud, Ezpeleta, Tescher. Entrés en jeu : Hiriart-Urruty, Sanchez, Richard, Cancillo, Dassance, Belie, J. Elissalde, Elof.

Dans un stade Jacques Fauroux tout pimpant neuf avec sa pelouse refaite et avec un copieux public, les Luziens ont d’entrée refroidi l’ambiance. Sur une touche jouée dans les 22 mètres auscitains, le troisième ligne Tanguy Duterte, bien soutenu, aura l’honneur de marquer sur la toute neuve pelouse le premier essai que transforme Clément Otazo, (7 à 0 à la 4e). La réaction auscitaine bien que volontaire ne porte pas ses fruits immédiatement face à la rigoureuse défense luzienne, Siegfried Vandekerkof en fait les frais, il sort sur blessure et est remplacé par Matis Lafforgue. Auch voit enfin ses efforts récompensés par une pénalité de Mathieu Vignes et par un essai de Bastien Massart suite à une longue séquence de jeu, (8 à7 à la 12e). C’est fait, Auch est bien dans le rythme du match pour contenir la cavalerie basque qui provoque quelques frayeurs. Les Auscitains dominent par un pack souverain qui amène suite à un ruck, le demi de mêlée Bastien Massart dans l’en-but, un essai que transforme Mathieu Vignes, (15 à 7 à la 27e). Le dernier quart d’heure de jeu de cette première mi-temps est très ouvert de part et d’autre mais sans concrétisation si ce n’est une pénalité en faveur des Basques suite à un hors-jeu des Gersois, (15 à 10 à la 35e).

À la reprise, pas de chance pour le buteur Mathieu Vignes qui voit sa pénalité renvoyée par le poteau. Durant les quinze minutes suivantes, chacune des deux formations cherche la faille sans la trouver tant les défenses sont vigilantes. Sauf à la 56e minute où l’arrière luzien, Antoine Viudes, tel un feu follet, se joue de la défense auscitaine qui se mettait en place pour concrétiser la pénalité en un essai, (15 à 17 à la 56e). Auch malmené réagit en mettant une énorme pression sur les visiteurs qui concèdent une pénalité que réussit Mathieu Vignes, (18 à 17 à la 59e). Rien n’est joué et, sur un temps de domination des Basques, à la sortie d’une mêlée, l’arrière Antoine Viudes ajuste un drop, (18 à 20 à la 64e). Il faut toute l’énergie du pack gersois pour amener Saint-Jean-de-Luz par deux fois à la faute, cela se concrétise par deux pénalités réussies par Mathieu Vignes, (24 à 20 à la 73e). Les sept minutes sont très intenses, les Luziens qui ne lâchent rien, ont donné quelques sueurs froides aux supporters locaux. Mais le RCA ne craque pas et reste invaincu et seul leader dans ce championnat.

Déclaration :

Maxime Gaignard, joueur au poste de centre à Auch : « La victoire a été longue à se dessiner, ça été rude. Je pense que nous pouvons dire que c’est notre match référence où nous avons démontré un excellent état d’esprit en étant constant sur l’ensemble du match. »

Les anciens joueurs d'Auch, Sallecanne, Graou, Brunel ont donné le coup d'envoi avec le président Jean-Michel Justumus.
P1740002.JPG
P1740004.JPG
P1740005.JPG
P1740026.JPG
Classement.JPG
Classement
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles