La solidarité n'est pas un vain mot au collège Gabriel Séailles

Capture d’écran 2021-10-26 212557.jpg

La journée solidaire au collège Gabriel Séailles est née il y a un an sous l’impulsion de Nathalie Di Giusto, principale du collège et de Jérôme Joubert, professeur de SVT.

Chaque année, depuis 2014, le collège accueille l’association Grain de Riz qui œuvre en faveur de Madagascar.

L’idée a germé d’étendre cette journée autour de l’association à une journée autour de la solidarité au sens large à travers différentes actions dont nous parle Nathalie Di Giusto :

« Cette journée solidaire est l’occasion de permettre aux élèves de s’ouvrir sur le monde qui les entoure tout en mettant en avant leurs différents savoir-faire accompagnés de leurs enseignants.

Tous les élèves participent au semis de la spirale de Cauderon, projet conduit par Jérôme Joubert, professeur de SVT dans le cadre de l’opération 7000 arbres du Conseil départemental (voir article à venir).

Tous les niveaux sont aussi impliqués dans la course solidaire au profit de l’association Grain de riz : les élèves exécutent un certain nombre de tours de terrain financés par des parrains qu’ils sont allés solliciter.

Enfin, une dernière activité concerne toutes les classes, c’est la sculpture de papier éphémère réalisée avec du papier brouillon et installée dans le hall d’entrée du collège.

D’autres ateliers ne concernent que certains niveaux.

Les classes de 4èmes ont eu une formation de 2 h sur les gestes qui sauvent dans le cadre d’un partenariat avec le SDIS 32, formation qui leur donne un premier diplôme que le lieutenant Pontier leur a délivré.

Ce partenariat va certainement déboucher sur une formation au diplôme de 1er secours niveau 1.

Les élèves de 6ème sous la houlette de Mme Thiriet, professeur d’histoire-géographie, ont écrit ce matin chacun une lettre solidaire qui va être amenée par l’association Grain de Riz à l’école de Madagascar dont elle s’occupe de manière à entamer une liaison épistolaire.

Enfin, les élèves de 5ème et de 3ème, dans le cadre du programme d’enseignement moral et civique où figure toute une partie sur les association à but non lucratif et le don, assistent à une intervention de M.Gastel, professeur d’histoire-géographie, sur le don, préambule à une collecte que nous ferons cet hiver au profit d’associations. »

Accompagnés par Nathalie Di Giusto, nous avons pu découvrir les différents ateliers solidaires.

La sculpture de papier :

Les élèves par groupes de 3 ou 4 s’affairent sous la houlette de Mme Maatougui, professeur d’arts plastiques et de Mme Burgan, professeur de sciences physiques.

A leur disposition, des feuilles blanches qui ont servi de brouillon et le matériel de la trousse (ciseaux, scotch, colle)

Seule contrainte : une thématique par niveau.

Pour les 6èmes, ce sera une sculpture solide, qui dégouline, que l’on suspendra.

Pour les 5èmes et les 4èmes, une création qui s’étend dans l’espace, abstraite et solide.

Pour les 3èmes, une sculpture solide, abstraite ou figurative

A la fin de chaque séance, un élève par groupe descend et va fixer sa sculpture.

« L’objectif, nous dit Mme Maatougui, c’est de se rendre compte qu’avec un geste simple, on peut déjà être dans une démarche de création. »

L’intervention sur le don :

M.Gastel, professeur d’histoire-géographie et d’instruction civique, intervient auprès des élèves de 5ème et de 3ème sur le don.

Il leur parle plus particulièrement de l’ association Solidarité Laïque qui intervient essentiellement auprès des écoliers du Liban durement touchés par la crise économique, les explosions à Beyrouth l’an passé, le coronavirus et le crise politique.

Beaucoup d’élèves sont déscolarisés alors que c’était le pays dans la région qui avait le taux de scolarisation le plus élevé.

Le but est de récolter du matériel neuf pour la rentrée 2022.

M.Gastel est ravi de l’intérêt manifesté par les élèves qui connaissent la question et engagent des échanges riches.

La course solidaire pour l’association Grain de Riz :

L’association Grain de Riz présente ses activités à toutes les classes.

Elle intervient depuis 2014 en faveur d’un petit village dans le Nord-Ouest de Madagascar, Androibé par l’installation de puits, de forages, la réfection de structures scolaires…

Actuellement, elle travaille sur la construction d’un centre de santé qui s’achève cette année.

C’est un gros chantier, un gros budget et l’aide apportée par le collège Gabriel Séailles est énorme.

Le partenariat avec le collège existe depuis plusieurs années.

Cette année, les élèves se sont surpassés. Ils ont en effet obtenu 2700 euros de promesses de dons pour leur course solidaire !

Comme nous l’explique M.Pinpin, professeur d’EPS qui coordonne avec Mme Richard cette course, c’est aussi l’occasion de recruter les élèves pour le cross départemental qui aura lieu le 24 novembre.

Une journée très riche en cette veille de vacances que les élèves plébiscitent !

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles