Menu

Coup de pouce financier pour les associations de commerçants lomagnoles

CCT 03 décembre IMG_20201203_150752.jpg

Le FISAC leur vient en aide

Ce jeudi après-midi 3 décembre, le Préfet du Gers, Xavier Brunetière, accompagné de la nouvelle sous-préfète de l'arrondissement, Laurence Lecoustre, a été accueilli dans les locaux fleurantins de la Communauté de communes de la Lomagne Gersoise (C.C.LG.).

Xavier Ballenghien, le président de cette assemblée, en guise d'introduction à cette rencontre, a tenu à rappeler que cette remise de chèques va permettre d'évoquer le dispositif FISAC et le soutien que la Lomagne Gersoise apporte au tissu commercial et artisanal local.

Le territoire lomagnol, avec 43 communes, comporte plus de 20.000 habitants ; ce bassin d'emploi regroupant deux communes principales Fleurance et Lectoure, avec 6.000 habitants pour l'une et 4.000 pour l'autre, représente 6.500 emplois. Mais les autres communes du territoire, comme Marsolan, un village de près de 500 habitants, dont le vice-président de la C.C.L.G., Dominique Gonella, est maire,  peuvent également être intéressés, pour leurs artisans locaux, par les aides individuelles accordées par le FISAC.

Lancé en fin d’année 2017, le programme FISAC (Fonds d’Intervention pour les Services, l’Artisanat et le Commerce), de la Lomagne Gersoise visait à soutenir jusqu’en 2020 - un avenant signé en mai 2020 a permis de le prolonger - le tissu économique local dans ses initiatives d’adaptation et de modernisation. Ce dispositif, à destination des commerçants et artisans, devait permettre de les aider dans leurs dépenses de développement (aménagements, productivité, visibilité, mise aux normes, etc.).

Les entreprises aidées depuis le lancement du programme sont unanimes sur l’importance de cette aide de l’État et de la communauté de communes, et de l’accompagnement technique de la Lomagne Gersoise, pour la bonne réalisation de leurs projets respectifs.

Mais le dispositif ne vise pas uniquement à aider les initiatives individuelles - des aides ont été attribuées à 36 entreprises depuis le lancement de ce programme FISAC - il veut  encourager les actions collectives et conforter la redynamisation des centres-bourgs. Jusqu’à présent, cette possibilité n'avait guère été prise en compte.

La crise sanitaire, économique et sociale bouleverse la donne. Elle aura confirmé la nécessaire adaptation du commerce de proximité vers une mutation digitale, afin de permettre à tous d’assurer une visibilité numérique et établir une nouvelle relation commerciale avec les clients, tout en confortant surtout l’accueil en boutique.

En étroit partenariat avec les associations représentatives du territoire que sont l’ACAL 32 et Cap Fleurance, les services de la communauté ont pu ainsi accompagner la mise en œuvre de ces actions collectives en matière de digitalisation et de communication.

Celai représente un budget global pour les deux associations de près de 100.000 €, financé à 30 % par l’État et à 50 % par la Lomagne Gersoise.

Pour Xavier Brunetière, deux leçons sont à retenir de l'époque si particulière que nous vivons : le besoin de collectif, l'importance du "dialoguer". En appliquant ces principes, les deux associations lomagnoles tentent ainsi à leur manière de construire des solutions à destination de l'ensemble de la population.

Le Préfet du Gers, après avoir développé le programme FISAC, conclut en insistant sur la question de la sécurité. 

Lorsqu'on bascule sur de la numérisation, en période de menaces de toutes natures sur la sécurité de nos compatriotes, parmi les menaces bien réelles, il y a les attaques contre les sites internet avec notamment des risques d'effacement. Il faut donc extrêmement vigilants sur la sécurité des systèmes d'information mis en place.

Communication et plate-forme numérique

Daniel Ligardes, le président de l'ACAL 32 (Association des Commerçants, Artisans et Professions Libérales de Lectoure) et Jean-Paul Lafforgue, vice-président de Cap Fleurance, - ci-dessous, à gauche, de Ronny Guardia-Mazzoleni, le maire de la ville), une association nouvellement créée sur Fleurance, ont chacun, à leur tour, évoqué brièvement les dispositifs qu'ils allaient mettre en place.

Deux plateformes e-commerce sur les secteurs de Lectoure et Fleurance seront bientôt en ligne, gérées par les associations elles-mêmes, et couplées à un ensemble d’actions et supports de communication à même de contribuer à conforter le dynamisme commercial du territoire.

Les deux représentants des associations ont tour à tour tenu à remercier l’implication de l’État et de la communauté de communes dans ces actions qui vont permettre de contribuer à l’amélioration de la compétitivité et au développement commercial du tissu économique local.

Une aide de 39.666 € pour Cap Fleurance, la nouvelle association fleurantine de commerçants. En l'absence de son président, Jérôme Vitali, le vice-président, Jean-Paul Lafforgue, a reçu ce fac-similé de chèque.

Alors que la ville de Lectoure était représentée par Marie-Hélène Lagardère, maire-adjointe, puisque le maire de la cité, Xavier Ballenghien, s'il était bien présent, animait la réunion en sa qualité de président de la C.C.LG.

Daniel Ligardes, le président de l'ACAL 32, reçoit en personne le second chèque distribué ce jeudi.


Pour informations et précisions, le service économie de la Lomagne Gersoise est à l'écoute des commerçants et artisans du territoire.

Contact au 05.62.29.52.40 ou mail : economie@lomagne-gersoise.com

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles