Menu

Basket Nationale 3 : Valence-Condom a épuisé son adversaire

P1610412.JPG

VALENCE-CONDOM : 99

VENDEE CHALLANS : 73
Mi-temps : 46-37. Quarts temps : 24-17, 22-20;23-22, 30-14. Arbitres : Anaïs Illeras et Vincent Pujol.
Valence-Condom : 65 tirs tentés, 36 réussis (dont 11/21 à trois points); 28 lancers francs tentés, 16 réussis; 16 ballons perdus; 36 rebonds. 25 fautes personnelles, un joueur éliminé : Fonteyne (35e).
Les marqueurs : Patey (9), Sarr (9), Lasserre (3), Trépout (7), Dufau (21), Natof, Fonteyne (2), Seremet (34), Ringeval, Fabo (14).
Vendée Challans : 55 tirs tentés, 25 réussis (dont 4/14 à trois points); 36 lancers francs tentés, 19 réussis; 20 ballons perdus; 32 rebonds. 21 fautes personnelles, une antisportive : Kimoto (37e); aucun joueur éliminé.
Les marqueurs : Diakite (7), Leroux (5), Yrius, Kimoto (2), Thiam, Lauratet (7), Boucaud (28), Dieye (2), Alouekey (16), Djedji (6).

Pour son dernier match de l'année 2019 sur son parquet,Valence-Condom a confirmé sa belle forme du moment, toujours handicapé toutefois par les absences de Condé (blessé) et Akylagongo (suspendu).
L'entame a été à la faveur de Vendéens décomplexés sous l'impulsion de leur capitaine Lauratet (0-3, 1er). David Seremet a rapidement réglé la mire pour lancer la machine gersoise. Ludovic Fabo, sous le cercle, a apporté sa précieuse contribution (10-9, 3e) permettant au VCGB de s'installer au commandement. Avec un 9-0, les Gersois ont réalisé un premier break, notamment avec deux missiles de Seremet (19-15, 6e). Même si la défense locale se montre parfois un peu laxiste, les Vendéens sont fébriles dans le dernier geste. Lionel Trépout en rajoute une couche bien relayé par Aurélien Patey (24-17, 10e).
Nathan Dufau met les siens sur une bonne dynamique dès l'entame de cette deuxième période. Sarr, dans la peinture, trouve l'ouverture et prend à défaut la défense vendéenne (28-21, 13e). Fabo, bien en vue, continue d'engranger en pénétration (35-23, 14e). Une combinaison double - double de Dufau montre les limites visiteuses (41-24, 16e). Sous le cercle, Nicolas Lasserre rôde en vieux renard de la zone restrictive pour surprendre le cinq vendéen. Un tir primé de Boucaud, sur le buzzer permet aux Vendéens de limiter la casse à l'heure des "citrons" (46-37, 20e).
Dès la reprise, le collectif vendéen met le turbo bien rythmé par le mobile Boucaud. Alouekey trouve aussi la faille dans la défense du VCGB (48-41, 22e). David Seremet prend ses responsabilités en main, côté local. Une combinaison double - triple permet de redonner de l'allant (55-47, 25e). Dufau ne laisse pas sa part à l'adversité qui ne baisse pas d'intensité. Il bonifie un tir primé devant la ligne de réparation (61-47, 26e). Mais les visiteurs ne lâchent rien. Alouekey profite de quelques largesses locales pour maintenir les siens à flot (67-54, 27e). De quoi leur permettre de basculer dans leur dernier acte en gardant espoir (69-59, 30e).
Alors que Boucaud poursuit son festival (69-62, 31e), Nathan Dufau fait parler sa vivacité pour réveiller des locaux quelque peu distraits (72-62, 32e). Deux triples consécutifs de Seremet et de Dufau permettent au VCGB de creuser un break intéressant (78-66, 33e). Pourtant, Boucaud, toujours lui et insolent de réussite, ramène les siens (80-70, 35e). La réussite derrière la ligne rouge permet au VCGB de maintenir un écart (86-72, 36e). Dans un money-time un peu plus brouillon, le VCGB a fait parler sa supériorité, sous le cercle, en offrant de belles munitions à Seremet, derrière la ligne rouge. Et plus fébriles, les visiteurs ont lâché prise laissant les Gersois s'imposer avec largesse (99-73, 40e). Mais moins facilement que le score pourrait le laisser croire...  

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles