Menu

Basket NM 2 : coup de froid à Mathalin

P1640244.JPG

Une défaite au goût amer pour les Auscitains dominateurs durant 35 minutes, pour ensuite se voir coiffer sur le poteau

AUCH : 84

REZÉ BASKET 44 : 87

LIEU : Auch (Gymnase Mathalin). SPECTATEURS : 400 environ. ARBITRES : Jérôme Cazenave et Nicolas Marbat. QUART TEMPS : 24-18, 28-20, 14-18, 18-21. MI-TEMPS : 52-38.

AUCH  31 tirs réussis sur 57 tentés dont 8 sur 26 à trois points. 14 sur 25 aux lancers francs. 24 fautes d’équipe. Pas de joueurs sortis pour cinq fautes.

Les marqueurs : Roucou (5), Debrie (10), Zoé (20), Tournier (-), Pujolle (-), Franceschin (5), Chaléat (10), Desbarats (18), Djaha (-), Versier (16).

REZÉ 31 tirs réussis sur 55 tentés dont 8 sur 20 à trois points. 17 sur 29 aux lancers francs. 22 fautes d’équipe. Joueur sorti pour cinq fautes : Bondron (38e).

Les marqueurs : Fall (-), Henaff (6), De Casabianca (22), Bondron (26), Denis (6), Papo (8), Kittar (3), Cevadille (-), Soliman (8), Renaud (8).

Concluant son dernier match de la phase aller à domicile face à une formation a égalité de points, Auch avait la possibilité, en cas de victoire, de consolider sa place dans le haut tableau. L’espoir a été entretenu durant 35 minutes, les Auscitains ayant toujours mené au score avec une marge oscillant autour de 10 points, voire 15 points, en début de seconde mi-temps. Les visiteurs accrocheurs et opposant une défense de zone ont réussi à renverser la vapeur lors des cinq dernières minutes de jeu, grâce notamment à leur pistolero à trois points, le meneur Étienne De Casabianca, avec quatre tirs primés.

Rien ne laissait présager un tel scénario dans cette rencontre que les locaux abordèrent avec détermination en offrant un jeu rapide et bien construit. Bien souvent Rezé parait au plus pressé en s’en remettant à ses shooteurs, Fabien Bondron et Étienne De Casanbianca. Par contre, Auch, sachant mieux alterner son jeu autour Bastien Versier, Johan Desbarats, Simon Chaléat et Jérôme Zoé, contrôlait le déroulement des débats. Des débats fort agréables à suivre, dignes d’un match de nationale 2.

Nantis de 14 points d’avance à la reprise de la seconde période, les locaux préservaient leur acquis même si parfois ils confondaient vitesse et précipitation et lâchaient du lest aux rebonds. Ce qui se traduisait par des pertes de balles et par conséquent par un manque de munitions. La première sentence se solda par un 8 à 0 encaissé lequel a permis à Rezé de reprendre confiance, (73 à 68 à la 35e). Auch, toujours perturbé par la défense de zone adverse, manqua d’inspiration pour résoudre son approche alors que les banlieusards nantais se montraient plus audacieux offensivement. Ces derniers arrachaient l’égalisation, (78 à 78 à la 38e). Les Auscitains se rebiffaient en allant enfin chercher les fautes et les lancers-francs  (3 réussis sur 6 tentés). Cela ne permit pas de troubler les convictions de Rezé et sa marche en avant pour coiffer sur le poteau les locaux. Lesquels ont laissé passer leurs chances de flirter avec le haut du tableau.

Déclaration

Jérôme Séailles, entraîneur d’Auch : « On leur a laissé 16 rebonds et perdu 15 balles, ce qui a permis à Rezé d’avoir davantage de chances aux tirs, on le paye cash. On n’attaque pas bien les intervalles sur leur zone et il y a des détails importants qui font qu’on les laisse revenir. Il y a des regrets car on a laisser filer des points, ce soir ».

P1640240.JPG
Jérôme Séailles, sur un temps mort, donne les consignes de jeu.
P1640252.JPG
Dur pour Jérôme Zoé et Bastien Versier de stopper Fabien Bondron.
P1640254.JPG
Phase de jeu.
P1640255.JPG
Phase de jeu.
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles