Menu

Inauguration des nouvelles classes à Roquetaillade

P1570571.JPG

Autre bonne nouvelle, les écoles d'Estampes et Blaziert ne fermeront pas.

« À la prochaine rentrée scolaire, notre école du quartier de Roquetaillade comptera 52 élèves dont 8 en petite section », révèle le maire de Montégut, Jérôme Samalens, lors de l’inauguration, ce jeudi 4 juillet, d’un nouveau bâtiment scolaire complémentaire à celui existant. Un investissement qui a pu se réaliser grâce à Gilles Lanaspèze, celui-ci ayant fait don du terrain permettant la faisabilité du projet.

Cette inauguration est le résultat « d’une intelligence collective entre les deux municipalités de Montégut et Lahitte et d’une réussite éducative », souligne Cathy Daste-Leplus, conseillère départementale et maire adjointe d’Auch chargée de l'Éducation. C’est en effet suite à la réaction des deux municipalités voyant les effectifs scolaires décroître depuis les années 1980 qu’elles ont décidé un regroupement des enfants sur Roquetaillade. « Certes Montégut et Lahitte perdent leur école historique, mais la localisation de l’école à Roquetaillade, c’est peut être un atout aujourd’hui car étant située entre les deux villages et disposant d’un environnement et de moyens incomparables », estime Jérôme Samalens.

Pour sa part, le Directeur des Services Académiques de l’Éducation Nationale (DASEN) félicite les municipalités d’avoir réalisé « cette petite structure qui est bien pensée » et confirme « qu’un protocole d’accord enseignants a été signé pour trois ans ».

L’école primaire de Roquetaillade à la rentrée aura deux professeurs originaires de Montégut, la directrice actuelle, Geneviève Le Droff et Charline Champel qui fera sa rentrée. Le coût de l’investissement de l’ordre de 200.000 euros a été financé par l’État à 40 %, la Région pour 10 %, le Département pour 6 %. Architectes : Cabinet Pom’Zed.
Lors du Conseil départemental de l’Éducation Nationale de ce jeudi matin 4 juillet, il a été décidé que les écoles de Blaziert et d’Estampes ne seront pas fermées. D’autre part, l’école de Marsolan perd le poste d’enseignant et l’école de Sainte-Dode ferme suite au transfert en faveur de Saint-Michel.
P1570586.JPG
Distribution du ruban tricolore.
P1570594.JPG
Le maire, Jérôme Samalens, entouré de Cathy Daste-Leplus, Robert Campguilhem, maire de Lahitte, et Mathieu Blugeon.
P1570597.JPG
Les parents et les enfants à l'écoute des discours.
P1570608.JPG
Le DASEN, Mathieu Blugeon, a visité les classes.
P1570562.JPG
Le nouveau bâtiment scolaire.
P1570565.JPG
Jonction entre les deux bâtiments, l'ancienne école et les nouvelles classes.
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles