Menu

Magnifiques vues sur l'Alhambra photographiées par Gilles Nicoud

marie-noelle robert et gilles nicoud expos 008.JPG

Photo : Gilles Nicoud devant une de ses photos

Une exposition qui passionnera les globes-trotters, Gilles Nicoud fait parti de ces voyageurs infatigables, puisqu’il a été en Inde, Chine, Afrique où il a pu prendre des milliers de photos.Ici, à la galerie « Lumières de Lomagne » l’Alhambra n’a plus de secrets pour lui, prenant des prises de vue sous tous les angles, attendant, espérant la lumière appropriée, l’instant propice du déclic ! Ombre et lumière, la panacée de chaque photographe…

Il a découvert l’Espagne l’an dernier, bien qu’il  la connaissait pour être allé à Cadix ou Cordoue, dans ses jeunes années, il a donc entrepris ce voyage en Andalousie en 2017. Il en a été émerveillé, Séville, Burgos, Tolède, Malaga, Cordoba, et la découverte de l’Alhambra a été son « coup de cœur »..

Il confie : «  je logeais chez des amis, et leurs enfants ont vu l’Alhambra, et disaient que c’était la plus belle chose au monde. On reste sous le choc, la beauté du lieu, l’atmosphère qu’on y ressent est tellement imprégnée d’un passé qui a laissé des traces culturelles indélébiles. Les quartiers de Grenade, sont superbes, au moment du soleil couchant, en référence à l’affiche de l’exposition., Séville est aussi riche en palais et jardins ». Gilles Nicoud avait déjà une idée derrière la tête, faire une exposition sur l’Andalousie, mais l’entreprise fut trop importante, il a donc sélectionné les photos, d’abord l’Alhambra, puis la Cathédrale de Cordoue.

L’art,  la culture d’origine islamique puis transformé par les rois catholiques, l’Andalousie est empreinte de ce Maghreb ancestral, qui a muté au fil des siècles mais les origines demeurent. « Alhambra » signifiant d’ailleurs « La Rouge », terme arabe souligne Gilles, en référence à ces couleurs puissantes telles que le rouge flamboyant. De l’art islamique du XIIè au XVè siècles, s’est greffé par la suite l’art andalou.Gilles Nicoud a également traversé l’Inde en 2015 à travers de superbes palais mongols et palais rajas, notamment au Rajastan, dont il a réalisé 6000 photos.

Cet été, il a eu la chance de parcourir la Californie, et en a rapporté de très nombreux clichés,  du Grand Canyon et d'ailleurs, aujourd’hui, il précise «  c’est un classement, un tri, dorénavant pour de futures expositions, autant de sujets divers et variés pour le bonheur des visiteurs ". Le travail du photographe est fait de patience et de passion, il peut passer des heures à attendre le bon cliché.

Willy Ronis, photographe connu disait «  la lumière n’attend pas » Gilles sait de quoi il parle, car souvent il peut rester des heures, revenir..et clic il suffit de quelques secondes, c’est l’instant magique de l’image instantanée qui restera dans les albums pour la postérité !

Les visiteurs partiront en voyage à travers les superbes photos de Gilles Nicoud, ils pourront les découvrir du 27 août au 20 octobre 2018, le vernissage ayant lieu ce soir à 18 h.

Galerie « Lumières de Lomagne » 10 rue Carnot à Saint-ClarContact   : 06 78 11 92 67

Lundi, jeudi  10 h – 12 h 30   mercredi, vendredi  16 h – 19 h    samedi 10 h – 12 h 30 & 16 h 19 h , dimanche 15 h – 18 h

marie-noelle robert et gilles nicoud expos 009.JPG
marie-noelle robert et gilles nicoud expos 010.JPG
marie-noelle robert et gilles nicoud expos 011.JPG
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles