Menu

Petite parenthèse (estivale)

maico-amorim-57141.jpg

Sur les chapeaux de roues

Allez, c’est parti ! Depuis hier, l’incontournable Tour de France a démarré à Düsseldorf, pour se terminer le 23 juillet sur les Champs Elysées. Un peu plus de   3 500 kilomètres pour cette 104ème édition qui va forcément rassembler les foules tout le long de son parcours.

Car le Tour de France, c’est un peu comme un petit cousin que l’on aime bien retrouver tous les ans lorsque sonne enfin l’heure des congés payés. C’est un moment populaire de réconciliation et d’enterrement de vieilles querelles hivernales autour d’un saucisson, un apéro, en attendant le passage, trop furtif, du peloton sur les chapeaux de roues.

L’expression « sur les chapeaux de roues » qui signifie à vive allure, remonte aux années 1920, à l’époque où l’on appelait ainsi les enjoliveurs des automobiles. Lorsqu’un conducteur prenait les virages un peu trop vite, on pouvait alors imaginer que sa voiture basculait sur deux roues jusqu’à frotter le bitume avec les jantes. Plus comme dans les dessins animés que dans la réalité en fait. Par extension, cette expression s’est ensuite appliquée à tous les véhicules roulant très vite, puis à un démarrage rapide dans tous les secteurs.

Et si vous souhaitez applaudir et encourager les cyclistes du Tour de France dans le Gers cette année, rendez-vous le 12 juillet le long des routes de Monclar au Houga, en passant par Estang, Maupas, Monlezun-d’Armagnac et Mormès, puis Ségos. Ils ne feront que passer sur les chapeaux de roues, alors préparez-vous si vous ne voulez pas les rater et en perdre les pédales !

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles