Jean Laborde, les hommages: Un homme au service des autres .

Image3a.png

L’ANACR32 et son président Edgard Castéra

C’est avec beaucoup de peine que nous avons appris le décès de Jean Laborde qui était Président d’honneur de notre Association des Anciens Combattants et Amis de la Résistance du Gers depuis de nombreuses années.

Il serait bien vain de vouloir dire  en quelques lignes ce que fut l’engagement de Jean Laborde pendant la Seconde Guerre Mondiale. Refusant le STO, il rejoint le Bataillon de l’Armagnac. Il participe à de nombreuses actions contre l’ennemi. Il fait, entre autres, partie des groupes qui réceptionnent des parachutages en particulier dans la région de Cazaubon. Toutes ces actions ne sont pas sans risques.

Il est gravement blessé en août 1944 lors du combat d’Aire-sur-Adour. A peine rétabli, après plusieurs semaines de soins, il rejoint la Demi-Brigade de l’Armagnac sur le front de Royan.

Après la guerre, Jean Laborde, lui qui a vécu cette période tragique, aura à cœur de  transmettre la mémoire de celles et ceux qui, malgré tous les dangers, ce sont engagés dans la lutte pour la libération de notre pays, pour la dignité humaine face à la barbarie.

L’ANACR32 adresse à sa famille et à tous les siens, ses très sincères condoléances. Jean Laborde restera pour nous un exemple de courage et de volonté.

Dr. jur. Ivo Holzinger ancien maire de Memmingen

C’est avec une profonde tristesse que nous venons d’apprendre le décès du Dr. Jean Laborde, ancien maire d’Auch. C’est à l’initiative du Dr. Jean Laborde que l’idée du jumelage entre Auch et Memmingen, toujours vivant aujourd'hui, se concrétisa. Il signa avec moi les chartes de partenariat en 1990 à Auch et en 1991 à Memmingen, scellant ainsi officiellement les nombreux échanges établis dans les domaines les plus divers, scolaire, sportif, culturel, économique et autres.

La vitalité de cette union s'est manifestée l'année dernière du 21 au 24 octobre 2021, lorsque nous avons pu fêter les 30 ans du jumelage à Auch, retardé en raison de la pandémie.

En présence de la délégation de Memmingen conduite par le Maire Manfred Schilder, le Maire d'Auch, Christian Laprébende,  expliqua dans la "Salle des Illustres" : "Voilà pourquoi il me parait essentiel que nous poursuivions ensemble ce beau chemin ouvert il y a 31 ans par le Dr Jean Laborde et par le Dr Ivo Holzinger : cette Europe des peuples que nous appelons de vœux, elle passe par Auch et par Memmingen et chacun de nous, dans nos cités, doit y contribuer, par nos relations personnelles directes et fraternelles, par les échanges économiques, scolaires, culturels et sportifs tissés et organisés au quotidien par nos deux associations respectives, avec le soutien de nos municipalités.

Dr. Jean Laborde, qui effectua son premier séjour à Memmingen avec sa femme Colette dès 1988, était un partisan convaincu du jumelage Memmingen-Auch et un grand défenseur de l'amitié franco-allemande.

Mais il était aussi un grand ami de la ville de Memmingen.

Je fus très heureux de pouvoir le rencontrer en marge des cérémonies  anniversaire à Auch l'après-midi du 22 octobre 2021 dans sa demeure familiale. La conversation de plus d'une heure avec Jean, 99 ans, mentalement très actif, que j'aimerais appeler un ami, a fait revivre l'histoire du partenariat et quelques épisodes sympathiques. En ces jours de deuil, nos plus sincères condoléances vont à son épouse Colette, à ses enfants et à tous ses proches, mais aussi au maire Christian Laprébende et à tous nos amis d'Auch.

Memmingen perd en Jean Laborde un véritable ami. Nous remercions Jean Laborde pour son soutien indéfectible au jumelage  et garderons toujours de lui un souvenir ému et respectueux.

s le département a une réputation qui renforce ce handicap. Souvent, quand je sortais du bureau d’un ministère, on me tapait sur l’épaule en me disant que j’avais beaucoup de chance de vivre dans un pays de cocagne. »

« Ce qui est inquiétant aujourd’hui, c’est le décalage entre les discours des experts et ceux des hommes politiques ; on se demande comment résoudre les problèmes, la désaffection des élus est préoccupante. Avec Internet, ce sont les citoyens qui tentent de régler des problèmes universels que les hommes politiques ne regardent plus. ».

Le 31 décembre 2010 Jean Laborde était avec notre confrère Pierre Sabatier du journal Sud-Ouest : quelle lucidité, et quel constat 11 ans après !

Extraits :

« Les vieux, on les écoute poliment, mais l’on ne tient pas compte de ce qu’ils disent, ce n’est pas nouveau. C’est pourquoi je veille surtout à ne jamais donner de leçons. »

Assemblée nationale

« J’ai été député pendant vingt ans, et j’ai décidé de tout arrêter à 75 ans, c’était largement suffisant. Quand je siégeais à l’Assemblée, c’était évidemment une autre époque, et les parlementaires se plaignaient déjà de jouer un rôle insuffisant. Le pouvoir législatif était brimé par l’exécutif. Je constate que c’est bien pire aujourd’hui. Le rôle du député a évolué, il dépend beaucoup des partis politiques, il manque de liberté. »

« Quand j’y étais, il y avait déjà trop de spectacle, ça m’affligeait, et cela ne s’est pas arrangé. Mais cela n’a rien à voir avec les travaux réels que nous faisions en commission. »

Le monde

« Quand je vois le poids que prennent certaines nations du monde en ne cessant de progresser et l’incapacité de l’Europe à se construire, je suis inquiet. J’essaie d’imaginer ce que sera le monde dans un siècle, l’équilibre sera tout autre. La mondialisation, les finances me préoccupent beaucoup. Je trouve que, dans les débats de politique intérieure, on ne tient pas assez compte de l’environnement mondial. À côté de ça, certaines querelles sont mineures. »

Le Gers enclavé

« C’est un gros handicap, et en plus le département a une réputation qui renforce ce handicap. Souvent, quand je sortais du bureau d’un ministère, on me tapait sur l’épaule en me disant que j’avais beaucoup de chance de vivre dans un pays de cocagne. »

« Ce qui est inquiétant aujourd’hui, c’est le décalage entre les discours des experts et ceux des hommes politiques ; on se demande comment résoudre les problèmes, la désaffection des élus est préoccupante. Avec Internet, ce sont les citoyens qui tentent de régler des problèmes universels que les hommes politiques ne regardent plus. »

Personnel: Je n'ai rien à ajouter aux différents témoignages , sinon merci Jean pour tout ce que tu m'as apporté quand j'étais l'animateur du PS d'Auch (1990-2003).. Jean Laborde restera le grand homme du parti socialiste gersois du 20ème siècle pour sûr. Avec les remerciements de tous les militants gersois.

Pour revenir sur tous les témoignages:

https://lejournaldugers.fr/article/54657-jean-laborde-les-hommages-se-succedentla-ville-dauch 

https://lejournaldugers.fr/article/54692-jean-laborde-les-hommages-se-succedent-le-president-hollande

De notre confrère Daniel Hourquebie dans le monde :https://www.lemonde.fr/disparitions/article/2022/01/21/jean-laborde-grand-resistant-et-ancien-maire-d-auch-est-mort_6110461_3382.html

* images d'archives du livre sur la résistance dans le Gers.

P1270849 a.jpg
*12 aout 1944 Aire-sur-Adour, le drame.
image101.jpg
* Le bataillon de l'Armagnac.
P1270843.jpg
*L'abbé Tales aumonier et Jean Laborde de retour sur le pont de l'Atlantique après sa grave blessure.
P1270812 ab 2.jpg
*Congrès du cinquantenaire de la victoire le 10.09.1995 à Plaisance du Gers.
image 100.jpg
La venue du président Mitterrand en 1982 (carte postale).
DSCF0067 (2).JPG
En 2005 meeting pour l'Europe.
PICT2545.jpg
En 2007 avec la venue de Bertrand Delanoë.
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles