Quand la poésie inspire l'artiste peintre

monique virelaude lectoure.jpg

Une exposition de Monique Virelaude

Une exposition marquante

Artiste peintre locale Monique Virelaude expose actuellement quelques unes de ses oeuvres à la mairie de Fleurance. Mais que l'on ne s'y trompe pas Monique Virelaude l'artiste peintre et écrivain, bien qu'elle expose fréquemment sur le département, bénéficie d'une aura internationale.. Depuis des années elle attache une partie de ses oeuvres à la poésie de Saint-John Perse.-  poète, écrivain et diplomate français, lauréat du prix Nobel de littérature en 1960.-  Ses toiles ont été portées aux cimaises de grandes salles d'exposition comme la Galerie de l’Angle, à Parie dans le Marais ou encore à la Bibliothèque Nationale de France, en 2010 lors du cinquantenaire de l' anniversaire de la remise du prix Nobel au poète et à la Fondation nationale qu'il lui est  dédiée  à Aix-en-Provence en 2011 et à nouveau en 2019, dans la Banque Havilland en 2018. à Monaco pendant plusieurs mois, mais aussi à l'étranger  notamment en Allemagne, en Espagne, en Italie mais aussi au Québec

Au fil de ses expositions, Monique Virelaude illustre la poésie de Saint John Perse, 

" Mon désir de traduire cette poésie demeure toujours. Si l’œuvre poétique reste dense, je suis passée de l’admiration inconditionnelle à plus d’amitié.. Le temps a mis la main à la pâte.Dès le premier geste sur la toile, dès la première couleur, la phrase arrive..Comme ces silhouettes altières de femmes venues de nulle part, portant une jarre d’eau sur la tête, la phrase poétique a longtemps marché. Sa silhouette est pure, sa démarche cadencée. Attentive aux formes, aux couleurs que je tente, elle ne s’arrête auprès de moi que si cela lui convient. Si mon intention est bavarde, alors, elle reprend son chemin. Elle attend plus de silence  Elle reconnaît l’alliance secrète de l’imagination de la matière et du mouvement – si chers à Gaston Bachelard – elle reconnaît la plasticité « idéale », l’entre-deux, dans lequel elle consentira à se déployer, à se déposer : le fond est alors tour à tour saturé, brassé, puis vidé, jusqu’à trouver dans le rythme originel, ce peu, qui m’a si profondément touchée en elle".

Peintures expressionnistes jusqu'au 10 septembre "Hommage à la poésie de Saint-John Perse" à la salle du Conseil Municipal de l’Hôtel de Ville 1er étage contact : 0681903226 
 

monique virelaude affiche.JPG
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles