Menu

La quinzaine de la Mirandaise est de retour !

mirandaise photo.jpg

Du 23 novembre au 6 décembre, retrouvez-la chez les bouchers partenaires

Après le succès fulgurant de la quinzaine d’été, les éleveurs de la race Mirandaise se sont à nouveau mobilisés, via leur fédération, pour programmer une nouvelle quinzaine.

À partir du lundi 23 novembre, et jusqu’au 6 décembre, direction donc les quatorze boucheries qui la proposeront sur les étals.

Et il ne faudra pas trop attendre, parce que la belle pourrait bien être à nouveau victime de son succès fou ! « Lors de la première quinzaine, les stocks proposés ont été tous écoulés, et pour la plupart très rapidement », explique Géraud Laval, lui-même éleveur et animateur de la filière.

Mais qu’est-ce qui fait chavirer nos papilles pour cette élégante vache blanche et rustique, dont le berceau se trouve précisément dans la vallée du Gers, entre Masseube et Fleurance ?

Bien sûr, sa chair à la saveur persillée que lui confère la vie au grand air, durant ses huit mois de pâturages. En plus d’une alimentation en herbe et fourrage locaux, garanti sans OGM, et des soins dont l’entourent ses herbagers.

Pourtant, cette race, autrefois appelée « Gasconne aréolée »,  a bien failli disparaître définitivement de nos vallons, alors qu’elle faisait partie même du patrimoine. Si l’on comptait 200 000 têtes au début du 20e siècle, il ne reste aujourd’hui que 600 femelles. Victimes de la mécanisation du monde rural, qui s’est peu à peu détourné des races d’animaux dont l’élevage nécessite plus de temps.

Il aura fallu toute la volonté et la mobilisation de quelques éleveurs pour redynamiser cette espèce en voie d’extinction, et la valoriser auprès des consommateurs à travers un cahier des charges qui en assure la qualité authentique.

Relayés par les boucheries partenaires, c’est donc grâce à ces irréductibles défenseurs du bon goût du terroir que l’on peut aujourd’hui déguster la Mirandaise, dont on est sûr qu’elle n’arrive pas tout droit d’Argentine ou du Canada…

Pour soutenir ces éleveurs, rendez-vous dans l’un des quatorze points de vente… sans trop tarder !

BAZILLAC à Auch - MAUVEZINOISE à Mauvezin et à Cologne - BIFFI à Condom - VERNET à Condom - LA MARMITE ROULANTE à Mirande - INTERMARCHE à Seissan  - VIDOU à Miélan - CARREFOUR CONTACT à Aignan - LOUBET à Fleurance  - DE PRADA à Castera-Verduzan –  CHIABO à Saint-Clar - GASCONNE à Pavie - Super U à Marciac

affiche pour pub mirandaise nov 2020.jpg
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles