Menu

Au cinéma mercredi...

20200313215915VU4u.jpg

A  10 h mercredi matin, Cine Qua Non vous propose cinq courts-métrages poétiques pour partir à la conquête du ciel, La petite fabrique de nuages, à partir de 3 ans  ( 46 minutes)

Vu d’en bas ou vu d’en haut, le ciel est toujours le théâtre de spectacles extraordinaires. Que l’on soit un oiseau migrateur, un lémurien explorateur, un chasseur d’étoiles ou une petite tortue de terre, il est toujours temps de rêver, la tête dans les nuages !

Des vagues dans le ciel de  Gildardo Santoyo Del Castill (8'38)
Dans le ciel, des oiseaux volent comme des danseurs, à l’unisson. L’un d’entre eux peine à effectuer ses exercices de voltige. Tombé au sol et secouru par une petite tortue mélomane, il découvre avec elle le plaisir de la danse ! Aura-t-il un jour envie de voler de nouveau avec les siens ?
Petite flamme de Vladislav Bayramgulov (8’09)
C’est l’hiver. Un petit garçon se réchauffe au coin du feu quand un souffle glacé éteint les braises ! Il sort dans la nuit étoilée à la recherche d’une petite flamme pour éclairer et réchauffer sa maison. Effrayé par le ciel et la forêt si sombres, il est secouru par un jeune renard aventurier...
Deux ballons de Mark C. Smith (9')
Très haut dans le ciel, deux explorateurs font le tour du monde en ballon. Après des mois de navigation en solitaire, leurs deux dirigeables s’apprêtent à se croiser. Les aventuriers vont-ils réussir à se rencontrer ?
Citron et sureau de Ilenia Cotardo (8’09)
Des oiseaux incapables de voler ? Qu’à cela ne tienne, il leur suffira d’inventer une machine volante ! Mais avant que leur engin soit au point, nos petits ingénieurs vont faire bien des bêtises…
Nimbus de  Marco Nick (16’35)
Dans un pays lointain, au coeur d’une forêt, vit Nimbus, un chasseur de nuages. Le jour, le petit garçon travaille dur pour les récolter. La nuit, à bord d’une petite embarcation, il cueille des étoiles. Mais comment faire comprendre à Nimbus que la nature n’est pas un trésor que l’on garde dans une malle ni dans des cages ?

Ces cinq courts métrages sans paroles reposent sur la poésie des images, de la musique et des bruitages.

Coup de coeur pour Nimbus  visuellement éblouissant, dans lequel un petit chasseur dépeuple le ciel de ses étoiles et ses nuages, avant de se rendre compte de sa folie des grandeurs.

téléchargement (1).jpg
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles