Menu

"On va se retrousser les manches pour que le cinéma continue à vivre"

Cassou DSC_0079.jpg

Gérard Cassou, président de l’association Les Lumières de la Ville, ne veut pas désespérer. 2020 effectivement sera une année bizarre… « et pas seulement à cause de la première visite présidentielle à Condom depuis 40 ans ».

En effet, il va falloir s'adapter aux normes sanitaires modifiées en permanence au gré de l'évolution de la pandémie, supporter le masque, vaincre les appréhensions dans un climat anxiogène. Mais le cinéma reste essentiel dans la vie des gens; les sondages à la sortie du confinement le prouvent.

L'année 2019, elle, a été très riche en événements. Le nombre d'adhérents a augmenté de 46 % passant ainsi de 168 à 246. Mais, malgré cela, le nombre total de spectateurs en 2019 est en légère baisse puisque de 19.685 en 2018, il n'atteint que 19.171 en 2019. À ce chiffre, il faut rajouter les 993 participants au Festival du court métrage. Ce résultat peut se comprendre puisqu'il est obtenu avec moins de films projetés, 376 au lieu de 437 en 2018, et moins de séances, 801 pour 867 en 2018 : baisse des séances scolaires et surtout rendez-vous du mercredi supprimé. Toutefois le nombre de spectateurs par séance augmente légèrement, 23,5 pour 22,7 en 2018.

La part Art et Essai est de 63 % des films, 52 % des séances, 46 % des spectateurs et 42 % des recettes.

L'Assemblée générale annuelle de vendredi 18 septembre a reconduit Gérard Cassou dans ses fonctions de président ; les autres membres du bureau sont : vice-présidente,Paule Serrano, trésorier : Jacques Flanquart, et secrétaires : Juliette Monange et Jean-Luc Grenier.

En présence des représentants de la municipalité, Françoise Martinez, première adjointe, et Hélène Delpech, troisième adjointe, avec aussi Alain Bouffartigue, président de Ciné 32, Gérard Cassou a rappelé les missions de l'association : "la défense, le maintien et la promotion du cinéma en salle, dans ses dimensions de loisir et de culture."

Les labels cinéma art et essai, culture et patrimoine et jeune public obtenus une nouvelle fois, avec une prime financière à la clé, récompensent toutes les animations proposées au long de l'année, les débats organisés et le choix des films. Ainsi, en cours d'année, le dimanche après-midi, "Les écrans enchantés" sont proposés au jeune public, ainsi qu'un ciné goûter au moins une fois par trimestre ; des ciné-rétro reprennent les grands films du répertoire le jeudi soir ; des documentaires sont projetés dans la mesure du possible ; et, en partenariat avec le Centre social, des séances sont mises au programme un vendredi après-midi par mois.

En dépit,des circonstances, pour 2020, des débats et rencontres seront planifiés dès que l'occasion se présentera. Gérard Cassou en profite pour remercier Jean-Louis, le projectionniste-programmateur, à la force de proposition très active, car il est indispensable et apprécié par tous. Les membres du conseil d'administration œuvrant tout au long de l'année pour recevoir le public dans les meilleures conditions, doivent également être tout particulièrement remerciés. 

Prochain événement marquant, la 4e édition du Festival du court-métrage des 17 et 18 octobre.

Pour retrouver la programmation hebdomadaire du Gascogne 24, rue Jean Jaurès, à Condom -, plusieurs possibilités s'offrent au spectateur éventuel :

  • Téléphone répondeur au 05 62 28 03 50
  • Mail : lumieresdelaville@gmail.com

http://www.cine32gers.com/condom - ou page facebook

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles