Menu
Fleurons de Lomagne

Alcool au volant : quelle sera l’attitude des Français durant les fêtes de fin d’année ?

Capture d’écran (64).jpg

Les chiffres ne laissent planer aucun doute : durant les fêtes de fin d’année, 68 % des automobilistes français estiment qu’ils consommeront plus de deux verres le même soir, ce qui induira immanquablement un taux d’alcool dans le sang trop élevé.

Constat n°1 : près de la moitié des Français ne reprendront pas le volant en fin de soirée.

Près de 1500 personnes interrogées déclarent qu’elles feront la fête en dehors de chez elles. Parmi elles, près de la moitié (45 %) prévoient de dormir à l’endroit des festivités, tandis que 42 % comptent rentrer chez eux. La tendance n’est pas définitive (13 % restent indécis à ce jour), mais il s’agit de chiffres encourageants puisqu’ils sont clairement en hausse au fil des ans.

Parmi ceux qui regagneront leur domicile, 61 % utiliseront leur propre véhicule. Le covoiturage et les taxis n’intéressent à eux deux que 23 %  des fêtards, tandis que les transports en commun n’attirent toujours pas (3 %). À noter que 73 % des « Sam » (les conducteurs qui ne boiront pas) seront désignés avant la tenue des repas de fête, ce qui rassure quelque peu.

Constat n°2 : les Français semblent avoir conscience des dangers de l’alcool au volant (mais...)

Parmi les fêtards de cette fin d’année 2019, 92 % affirment avoir clairement conscience des dangers de l’alcool au volant. Oui, mais… 11 % des personnes interrogées avouent tout de même qu’elles prendront le volant, malgré un taux d’alcoolémie sans doute trop élevé. 10 % admettent également qu’elles emprunteront des itinéraires secondaires afin de tenter d’éviter les contrôles d’alcoolémie.

Et ce qui suit ne vaut guère mieux : pas moins de 20 % estiment qu’il existe des astuces efficaces qui permettraient d’effacer les traces d’alcool dans le sang. Ces individus pensent essentiellement au bonbon à la menthe (32 %), à l’activité sportive (28 %) et au plat de pâtes (19 %).

Beaucoup plus rassurant : 78 % des Français déclarent avoir déjà retenu un proche qui s’apprêtait à reprendre le volant en ayant trop bu. 77 % estiment d’ailleurs judicieuses les initiatives de contrôles renforcés durant la période des fêtes. Ils sont même 81 % à penser que les spots de prévention (TV, radio, affichage, etc.) doivent être multipliés durant cette période.

Constat n°3 : les Français sont favorables à plus de prévention et à plus de sanctions

Si l’attitude de quelques-uns pose donc encore question, la majorité des Français semblent disposés à adopter les bons comportements. Ils sont d’ailleurs 74 % à estimer que la prévention (information et sensibilisation) au sujet de la consommation d’alcool au volant devrait débuter dès l’école primaire.

Dans le même ordre d’idée, 67 % pensent qu’il faudrait alourdir les sanctions pour conduite en état d’ivresse durant la période des fêtes. 59 % cautionnent par ailleurs l’idée de généraliser le système d’éthylotest anti-démarrage pour tous les véhicules.

Près de la moitié des Français (47 %) se montrent sévères, puisqu’ils estiment que le permis de conduire devrait être systématiquement annulé suite à un contrôle d’alcoolémie positif au volant. Un peu moins (41 %) proposent que les assurances financent d’ailleurs un retour en taxi durant les fêtes de fin d’année.

Enfin, ils sont tout de même 35 % à se montrer favorables à l’idée d’une loi "tolérance zéro" concernant l’alcool au volant, et ce pour l’ensemble des conducteurs (tous véhicules et tous âges).

À propos de l’enquête :

Enquête réalisée par http://quel-assureur.com  sur 2246 personnes (48 % de femmes et 52 % d’hommes) de nationalité française, majeures et titulaires du permis B.

Illustration Pixabay.com

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles