Menu
Fleurons de Gascogne

A l'écoute de Valéry Orlov

MICHEL HAMON

Un moment magique intemporel

Valery Orlov - "la Grande voix russe", à l'église de Mirande,  le vendredi 06 septembre, à 18 h.

La Russie recèle de nombreux trésors dont un, mondialement connu : les voix basses profondes qui nous transportent vers ce vaste et lointain pays de légendes, qui a nourri nos imaginaires et nos rêves. Le chant à toujours été de la plus haute importance pour les Russes. En 1648, le tsar Alexis Ier de Russie a interdit l'usage de tout instrument de musique sous l'influence de l'Église orthodoxe qui les considérait comme diaboliques ; ceci explique la limitation du répertoire instrumental. Dès lors, la musique vocale, notamment en forme de chœurs, devait prendre un essor considérable. Les peuples russes l'ont utilisé comme un instrument pour extérioriser leurs joies et leurs peines.

Au fil des siècles, les  grandes voix russes ont acquis, au même titre que les ténors italiens, leurs lettre de noblesse.

Ce peuple possède une amplitude exceptionnelle à produire des voix d'une beauté, d'une profondeur qu'on ne rencontre nulle part ailleurs : les voix graves, en particulier, vont jusqu'à des contrebasses dont la tessiture fait penser aux notes profondes de la pédale d'orgue.

Né dans l'ancienne URSS, sur les bords de la Mer noire, premier prix de piano, de chant lyrique et d'opéra du Conservatoire National Supérieur d'Odessa, Valéry Orlov fut également lauréat du concours national de Russie durant son service militaire, au sein des célèbres Chœurs de l'Armée Rouge. Sa voix de basse, d'une exceptionnelle amplitude, rappelle celle de l'inoubliable Yvan Rebroff. Elle lui permet d'offrir un répertoire très varié, allant des chants traditionnels et romantiques russes, mélange de musique classique et tzigane, jusqu'aux negro-spirituals en passant par « Kalinka » ou « Les yeux noirs ».

Écouter Valéry Orlov, au-delà de la découverte d'une voix incroyablement belle et puissante, c'est aussi tomber sous le charme de l'âme slave et du romantisme russe. 

Le programme qui est proposé, ce vendredi, en l'église Sainte Marie, à l'attention du public mirandais, est composé de chants russes et de chefs-d'œuvre de musiques sacrées du monde entier. Une invitation à un voyage émotionnel unique.

Vente billetterie sur place 1 h avant le concert. vendredi 06 septembre, à 18 h.  Tarif unique:10€ - gratuit pour les enfants<12 ans.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles