Menu
Fleurons de Lomagne

Une longue amitié entre Gersois etAalsaciens

jumelage mirande fessenheim 4 .JPG

La jeunesse de Fessenheim en visite à Mirande

Des liens d’amitié unissent les communes de Mirande, de Fessenheim et de Rustenhart, depuis 1939.

En effet, le 2 septembre 1939, à l'approche des troupes allemandes, débute l'évacuation des Alsaciens vers le Sud-Ouest. Celle-ci se fait dans des conditions déplorables : voyage d'au moins huit jours en train dans des wagons à bétail avec comme unique matelas, une fine couche de paille ; interdiction d'emporter plus de 30 kilos d'affaires par personne. À leur arrivée, les Alsaciens provenant de Fessenheim et Rustenhart ont été accueillis par les Mirandais et hébergés jusqu'en 1940.

Le lien créé entre les habitants de ces deux villages a perduré grâce à des visites de courtoisie, puis à des échanges plus formels entre municipalités et associations. Cette amitié s'est renforcée notamment à l'occasion du jumelage de Fessenheim avec la commune de Schoelcher (Martinique) en 1981 et à l'inauguration de la place de Mirande, à Fessenheim.

Ces liens créés il y a 75 ans ont été scellés par le pacte d’amitié signé voilà déjà neuf années entre les trois maires de l'époque Fabienne Stich (Fesssenheim), Agnès Kieffer (Rustenhart) et Pierre Beaudran (Mirande). Depuis de réguliers échanges se concrétisent dont un entre les écoles primaires alsaciennes et le groupe Elie Duffort.

Fessenheim et Mirande des échanges réguliers et enrichissants

Les élèves des cours moyens mirandais ont reçu lundi 24 juin leurs homologues alsaciens. Après deux jours à visiter Auch et Mirande, c’est tous ensemble qu’ils sont partis pour une classe découverte de trois jours dans la ville rose. Mais avant, accueillis dans les jardins de la Mairie, les jeunes Alsaciens entourés de leurs instituteurs et des accompagnants ont rendu un bel hommage à cette histoire exceptionnelle, en lisant des extraits du livre de Fessheneim relatant l’exode de leurs grands-parents, puis en entonnant a capella un chant allemand, un chant gascon enfin l’hymne européen en français, puis en allemand.

Pierre Beaudran et Jean-François Darroux, adjoint aux affaires scolaires, félicitaient cette performance en présence des écoliers mirandais, des familles d’accueil ainsi que de toute l’équipe éducatrice que dirige Sophie Peyrie. A l’issue, les jeunes alsaciens remirent des cadeaux à Pierre Beaudran et Sophie Peyrie puis tous partageaient une collation où douceurs gersoises et alsaciennes se côtoyaient.

Encore un bel échange qui illustre l'histoire de la bastide mirandaise et sa douceur de vie cittaslow.

jumelage mirande fessenheim 2 .JPG
jumelage mirande fessenheim.JPG
Pierre Beaudran, entouré par René Schwin, directeur de l'école alsacienne, et Sophie Peyrie.
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles