Menu

Antonin Bridard : où en sommes-nous ?

antonin (2).jpg

Suivi de l'enquête concernant l'accident survenu le 26 mars 2018

Il y a plus d'un an, un drame dans le Gers frappait un jeune adulte qui a perdu l'usage de sa main à la suite d'une prise en charge beaucoup trop longue par les Urgences* : la Ligue des Droits de l'Homme du Gers demande aujourd'hui aux autorités où en sont-elles des enquêtes diligentées.

Communiqué transmis par le président de la Ligue des Droits de l'Homme du Gers, Pascal Levieux

Auch, le 10 juin 2019

A la suite d'un reportage diffusé sur France3, le 25 mai 2018 durant son journal Le19/20, la Ligue des Droits de l'Homme du Gers (LDH) avait appris qu'Antonin Bridard, jeune Condomois âgé de 19 ans, a perdu l'usage de sa main à la suite d'un accident survenu le 26 mars 2018 dans l'entreprise Sarremejean située dans le Gers, à Condom.

C'est pourquoi la LDH avait demandé à Mme la Directrice de l'Agence Régionale de Santé d'ordonner une enquête interne pour que des explications soient données à Antonin, sa famille ainsi qu'à tous nos concitoyens. En parallèle, une question écrite par un député avait été adressée à Mme la Ministre de la Santé, Mme A.Buzyn, toujours en fonction à ce jour, mais qui n'a pas répondu.
La LDH avait obtenu une réponse de l'ARS : le 19/07/2018, Mme La Directrice indiquait qu'outre sa plus grande vigilance, une enquête interne avait bien été diligentée et que ses résultats seraient communiqués à M. Antonin Bridard.

C'est pourquoi à ce jour, un an après ces échanges, la LDH se doit d'acter les éléments suivants :
• Sauf erreur, aucune information n'est parvenue à M. Antonin Bridard
• Aucune information n'a été communiquée à la LDH
• Au sujet d'une éventuelle remise en cause d'un fonctionnement qui a engendré cet accident, nos concitoyens ne peuvent pas être rassurés - loin s'en faut ! -, quant à une nouvelle organisation des services concernés pour éviter une dramatique répétition. À notre connaissance, le dramatique accident d'Antonin n'a pas engendré d'actions ni de l'ARS ni du Conseil de Surveillance de l'hôpital de Condom.

La LDH a donc adressé un nouveau courrier pour demander où en étaient les engagements pris par l'ARS.
Elle attend une réponse à ce courrier et en informera dès que possible nos concitoyennes et concitoyens gersois et continue à apporter un soutien indéfectible à Antonin.

Soutien appuyé par les organisations : Le comité Gersois de Défense de la Santé Publique – La Ligue des droits de l’homme 32 – UD CGT 32 – santé CGT 32 – FSU 32 – PCF 32 – France Insoumise – Solidaires – UNSA
https://unedemiheurepourunevie.wordpress.com/author/30minutespourlavie/
Ainsi que la pétition en ligne:
https://www.change.org/p/agence-r%C3%A9gionale-de-sant%C3%A9-occitanie-appel-citoyen-tout-citoyen-gersois-%C3%A0-moins-de-30-minutes-d-urgences-m%C3%A9dicales

* Pour lire l'article à ce sujet, clic ici

Photo archives Marc Le Saux

Capture d’écran (408).png
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles