Menu

Randonnée du mardi 16 avril autour de Caillavet

Caillavet - Photo Laurent Lainé.JPG

Cloches du conseil municipal ou du conseil de fabrique ?

Caillavet est situé sur un banc calcaire dominant la vallée de l’Osse.

C’est l’un de ces villages gersois où l’on trouve des chapelles de type gascon (Las et Tabaux).

La chapelle de Tabaux

On peut s’étonner de voir dans un lieu désert la construction d’une chapelle.

Il y avait là six ou sept foyers, et leur souci fut de construire une chapelle.

Aujourd’hui, elle a souffert des intempéries et du peu de fréquentation des habitants.

On pouvait à Tabaux enterrer ses morts dans la chapelle même jusqu’en 1780.

Le curé de Tabaux logeait à Loubère. C’était, semble-t-il, une tradition puisque le curé de l’église du village habitait à Cerido.

Il n’y avait pas de presbytère. Ce n'est qu'au XIXème siècle qu'on se préoccupa d'en construire un.

A la suite d’une succession d’héritages, les habitants de Tabaux devinrent tous propriétaires de leurs terres en 1365.

Au village, vous pourrez remarquer une grande croix de fer qui a été forgée par un artisan de Las, M. Darrées.

En suivant le chemin de cerrade, vous arriverez au terrain de moto-cross créé par le Racing Club de Vic-Fezensac où se déroulent chaque année des compétitions et où fonctionne également pour les enfants une école de moto-cross.

La chapelle de Las

C’est vraiment une chapelle gasconne typique avec son emban qui abritait les paroissiens avant l’office et où on donnait aussi les informations communales.

Une association de sauvegarde de Las s’est investie pour restaurer cette chapelle.

Elle est consacrée à Saint Orens.

Chaque année, l’association y organise concerts ou expositions.

On peut remarquer aussi, sur le mur de l’est, un cadran solaire remis en service par les soins de l’association.

L'église paroissiale

Elle est dédiée à Saint Michel.

La commune acheta des cloches qui étaient fondues à Ramouzens, cloches énormes qu’on ne pouvait monter au clocher.

C’est pourquoi elles furent placées sur une estrade de bois posée par terre.

Elles restèrent là parce que le conseil de fabrique ne voulait pas les laisser monter au clocher de peur d’en perdre la propriété.

Elles furent montées en 1896.

Sur l’Osse, fonctionnait un moulin à eau qui était très fréquenté par les agriculteurs pour moudre leur maïs ou leur blé.

Tabaux.jpg
Chapelle de Tabaux
Chapelle de Las - Caillavet.jpg
Chapelle de Las
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles