AUCH leur joyeux jardin

1.jpg

Après le jardin du Garr'Hou au Garros, la ville d'Auch a lancé un second espace de jardinage communautaire, avenue Rhin & Danube, où des habitants volontaires cultivent l'esprit de groupe, en profitant de leur lopin de terre citadin.Depuis quelques années, les jardins entretenus par les habitants fleurissent en ville. On les appelle des jardins partagés ou communautaires, selon un concept venu des Etats-Unis.

Un terrain de 5000 m , en bordure de l'avenue Rhin & Danube, accueille le second espace de culture collectif créé à Auch, après celui du Garr'Hou. La ville a consacré une enveloppe de 120 000 euros à cette opération et a mis à disposition le terrain, sur lequel 58 parcelles ont été délimitées y compris un espace qui, à terme, va servir de vitrine pour la permaculture.

La Ville d'Auch a financé l'aménagement (réaménagement du local pour les outils, clôture, création d'une haie fruitière...) de ces lopins de terre qui sont travaillés par des habitants volontaires. Ne possédant pas de jardin, ils se sont fait connaître auprès de l'association « Le jardin joyeux », qui fournit le matériel et a en charge l'organisation du fonctionnement du site ainsi que son entretien courant.

Valérie Dessert Présidente du "jardin joyeux" explique le fonctionnement du jardin joyeux devant Christian Laprébende Maire d'Auch et Nadia Baïtiche-Moine adjointe chargée de l'Agenda 21.

Récolter les fruits de leur labeur. Depuis le début de l'été, les jardiniers sont accompagnés dans leur démarche écologique par des employés municipaux, l'objectif étant de récolter collectivement dans leur potager, les fruits de leur labeur : tomates, haricots, salades...L'essor de la pratique de ce jardinage communautaire repose en effet sur le souhait des habitants de revenir à une alimentation de qualité, respectueuse de l'environnement. Le tout en faisant des économies, sans toutefois économiser son temps. Mais ce succès s'explique aussi par la vocation sociale de ces jardins partagés. L'action de jardiner est surtout un prétexte pour nouer des liens entre des habitants d'origines différentes et de tous âges. Une formidable expérience du bien-vivre ensemble !Pour accompagner certaines tâches physiques, il sera facile d'élever la voix pour faire appel à son voisin, selon le principe d'échange de services. Certains partageront aussi leurs astuces de jardiniers avertis et leur petit potager n'aura ainsi plus rien de secret. Le sens de l'action collective étant cultivé au quotidien dans le jardin de l'avenue Rhin & Danube.

Un entretien écologique

Ne pas utiliser de pesticides, récupérer l'eau de pluie, favoriser la biodiversité avec l'implantation d'une haie fruitière, composter... les jardins partagés participent pleinement à la préservation de l'écosystème urbain, la flore comme la faune (colverts, échassiers...). Les jardiniers de l'avenue Rhin & Danube s'engagent à cultiver leur lopin de terre, en utilisant des méthodes respectueuses de l'environnement.

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles