Menu

Femmes au volant, clichés au tournant !

Capture d’écran (314).png

Les femmes doivent encore affronter un certain nombre de préjugés dans de nombreux domaines. La conduite ne fait pas exception.
L'expression « femme au volant, mort au tournant » n'a bien entendu pas lieu d'être et pourtant, il subsiste en 2018 quelques réflexes qui témoignent, consciemment ou non, d'un certain sexisme. Ce que
prouve la dernière enquête de Minute-Auto réalisée en janvier-février auprès de plus de 2100 femmes titulaires du permis de conduire.

Les paroles s'envolent... et restent !
Justement, en parlant de l'expression « femme au volant, mort au tournant », est-elle encore prononcée par des conducteurs du prétendu « sexe fort » ? Tout à fait et pas qu'un peu, puisque 79% des conductrices ont rapporté avoir entendu la dite phrase de la part d'autres automobilistes ! Une autre vérité toute faite reste aussi bien ancrée dans les consciences : 59% des femmes interrogées ont eu droit au cliché « Femme au volant, quand t'es bourré t'es bien content ».
En fait, de manière générale, les femmes ont fréquemment droit à une mauvaise conduite des hommes, au sens figuré du terme. Plus des trois quarts des conductrices concernées se sont faites insulter par le sexe opposé au volant. Et dans près de deux tiers des cas, l'injure en question faisait référence au caractère féminin du conducteur...
Certes, 34% des conductrices seulement se sentent touchées par ces remarques désobligeantes. Mais qu'elles soient aussi nombreuses et fréquentes souligne bien un problème...

Des conductrices régulières et consciencieuses
De plus, à en croire les conductrices interrogées, il n'y a absolument pas de quoi crier au loup face à la présence des femmes au volant. Non seulement leur utilisation d'un véhicule est quotidienne pour
88% d'entre elles mais surtout elles sont presque unanimes (96%) à considérer qu'elles conduisent bien. 84% n'auraient d'ailleurs pas connu le moindre accident durant ces 24 derniers mois. Ce qui peut
sembler contradictoire cela dit quant à leur confiance plus limitée sur le respect du code de la route : le pourcentage de femmes déclarant respecter ces règles de conduites passe à 67%.
Cela étant, on remarque un autre paramètre illustrant le climat actuel : quand un conflit éclate entre la femme et l'homme autour de la voiture, c'est après une remise en question de la conduite féminine
 dans 44% des cas. Les cas de rayures ou de chocs amènent à la dispute dans un peu plus de 20% des cas seulement en comparaison.

Des femmes qui roulent des mécaniques ?
Enfin il faut tordre le cou au cliché de la femme peu concernée par la mécanique. Elles sont une majorité (59%) à savoir changer une roue en cas de pépin à ce niveau, si bien qu'elles ne sont qu'un tiers à redouter cette éventualité. Elles ont d'autant moins peur quant à la panne : seules 26% des interrogées avouent craindre ce coup.
Autrement dit, elles sauront quoi faire si besoin !

A propos de l’enquête :
Enquête réalisée en Janvier et Février 2018 par http://Minute-Auto.fr, sur un panel de 2132 femmes en couple titulaires du permis de conduire âgées de 20 à 65 ans.
 

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles