Menu
Fleurons de Lomagne

Petite parenthèse

scylla5.jpg

Tomber de Charybde en Scylla

La rentrée sociale a repris le long cours des cortèges de manifestations, sous l’avalanche de mesures et de lois XXL qui accablent la « France d’en bas », les « sans-dents », et les « fainéants » qui n’ont ni Rolex ni costard. Travailleurs, chômeurs, retraités, étudiants (et maintenant routiers et forains)… tous passent d’une situation difficile à une situation plus mouvante encore, tombant ainsi de Charybde en Scylla.

Géographiquement, Charybde et Scylla étaient respectivement un tourbillon et un écueil, situés dans le détroit de Messine, entre l’Italie et la Sicile. Déviant leur route pour éviter Charybde, les navires allaient inévitablement s’écraser sur les rochers de Scylla.

Dans la mythologie grecque, Charybde, fille de Poséidon et Gaïa, fut foudroyée par Zeus et  transformée en un gouffre, qui aspirait trois fois par jour les bateaux qui naviguaient sur le détroit avant de les rejeter. Elle résidait tout près de  Scylla, nymphe sise sur un rocher, changée par Circé en monstre marin à six têtes de chien aux dents acérées, .

On se souvient des périples d’Ulysse et ses compagnons qui, après avoir résisté au chant des sirènes, se retrouvèrent face au monstre Scylla qui dévora six d'entre eux. Mais l’Odyssée ne se termine pas si tragiquement…

Plus près de nous, Jean de La Fontaine utilisa également cette expression dans sa fable « La vieille et les deux servantes ».

Scylla -avec ses annonces en rafales- reste aujourd’hui toute proche de Charybde, prête à avaler de manière effrayante les libertés publiques et individuelles, pour tenter de n’en régurgiter qu’une peau de chagrin.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles