Menu

Le Musée des Jacobins s'exporte

IMG_5285 (2).PNG

La Messe de Saint-Grégoire est aux Etats-Unis

La Messe de Saint-Grégoire, ce tableau de plumes du XVIème siècle véritable trésor du musée des Jacobins, est la seule pièce française à être empruntée par les prestigieux J. Paul Getty Museum de Los Angeles et Metropolitan Museum of Art de New York.

Le tableau figurera dans leur exposition commune consacrée aux arts somptuaires dans l’Amérique précolombienne « Golden Kingdoms : Luxury and Legacy in the Ancient Americas », qui se tiendra du 16 septembre au 28 janvier 2018 au Getty et du 27 février au 28 mai 2018 au Met.

Cette sollicitation conforte la renommée internationale du musée auscitain et vient couronner une année faste.

Des prêts internationaux

Grand Auch Cœur de Gascogne et la Ville d’Auch sont bien décidés à faire reconnaître le rayonnement d’un musée des Jacobins de valeur internationale, comme le démontrent la récente exposition au Musée du Quai Branly, à Paris, le prêt d’œuvres à l’Institut du Monde Arabe, au MUCEM de Marseille, au Museum d’Histoire Naturelle de Perpignan, à Völklingen, en Allemagne et bientôt au musée des Abattoirs à Toulouse.

Les œuvres du musée auscitain, qui abrite la deuxième plus grande collection d’objets précolombiens en France, sont très demandées, à l’image de son trésor, le Messe de Saint-Grégoire, qui part à la conquête de l’Ouest.

Ce tableau de plumes du XVIème siècle, est la seule pièce française à avoir été sollicitée par les prestigieux J. Paul Getty Museum de Los Angeles et Metropolitan Museum of Art de New York pour figurer dans leur exposition commune « Golden Kingdoms : Luxury and Legacy in the Ancient Americas », qui se tiendra du 16 septembre au 28 janvier 2018 au Getty et du 27 février au 28 mai 2018 au Met.

Une exposition exceptionnelle

L’exposition américaine comportera plus de 300 oeuvres de 53 prêteurs et de 12 pays différents. Elle retracera le développement des arts somptuaires dans les Amériques du premier millénaire avant J.-C. En réunissant les découvertes archéologiques récentes et les chefs-d’œuvre des grands musées d'Amérique latine, d'Europe et des États-Unis, l’exposition apportera un nouvel éclairage sur ces civilisations anciennes et leur place dans l'histoire du monde. Elle mettra également l’accent sur des pièces rares composées de coquillages, de jade ou de plumes (comme la Messe de St Grégoire), matériaux souvent considérés comme plus précieux que l’or.

Un transport sous haute surveillance

La rareté et l’extrême fragilité de la Messe de Saint Grégoire, dont le dernier voyage international date de 2004, ont exigé que d’extrêmes précautions soient prises pour assurer son transport vers les Etats-Unis, via Paris.

Pour ce voyage, le tableau a d’abord été placé dans un caisson climatique, qui lui garantissait une parfaite stabilité hygrométrique. Ce dernier a lui-même été enfermé dans une caisse super-isotherme afin d’éviter tout écart de température et tout choc.

Puis direction les Etats-Unis par avion pour une exposition exceptionnelle qui confirme la place grandissante que le musée auscitain* et ses collections occupent sur la scène nationale et internationale.

Une nouvelle preuve que le musée des Jacobins est un musée qui s’exporte, ce dont les habitants de Grand Auch Cœur de Gascogne peuvent être fiers !

*Le musée des Jacobins, qui possède la deuxième collection d’objets d’art précolombien en France, est candidat à l’obtention du label « pôle national de référence », créé par un amendement déposé par le sénateur Franck Montaugé à la récente loi « Liberté de création, architecture et patrimoine ». Le but de ces pôles nationaux est de « rassembler, conserver et valoriser des collections publiques », en permettant en l’occurrence de faire circuler plus facilement les 20500 objets précolombiens répertoriés dans 170 musées dispersés dans tout l’Hexagone.

IMG_5282 (2).PNG
IMG_5281 (2).PNG
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles