Menu

Novillada : Les novillos de Coquilla enflamment Maubourguet

IMGP2831.JPG

Une superbe journée taurine

Il y a douze ans le 21 Août 2004 la placita du Bouscaret a Maubourguet avait déja mis une novillada de Coquillas a son programme . Face a eux Vega, El Chino et Marco Léal avaient réalisé des prouesses devant des novillos fortement encastés qui avaient proposé beaucoup de jeu, dans la calléjon Xavier Sanchez-Arjona le ganadéro de Salamanque le seul a posséder l'encaste Coquilla était déja présent. Il était encore la dimanche après midi quelques cheveux en moins pour le retour de ses mythiques novillos tous superbes,identiques de présentation, de couleur devant qui les nouveaux belluaires que sont Carlos Olsina, Baptiste Cissé et El Rafi sont allés chercher une parcelle de gloire. Tous trois ont certainement grandi dimanche car les novillos leur ont proposé un combat au centre de l'arène  la seulement jamais aux planches et ce sont les novillos qui ont gagné l'espace du combat, les novilléros ont du suivre. Carlos Olsina rose et or ceinturé de bleu accueillait son premier adversaire un novillo mobile qu'il ne parvenait pas a fixer. Après la pose de trois paires de bandérilles par les péon il bataillait au centre livrait des séries des deux mains mais au moment de conclûre s'y reprenait a quatre fois a l'épé Salut au centre, novillo  applaudi a l'arrastre. A son second après deux paires de bandérilles il combattait encore au centre un adversaire compliqué pour lui qu'il ne fixait pas une demi épé placée n'était pas suffisante la quatrième entière l'était après un avis , applaudissements encore au novillo . Baptiste Cissé ciel et or marche sur l'eau, il prenait les bandérilles posait les trois paires dont la dernière "Al violin" . A la muléta confiant inspiré sur un petit nuage il conduisait sa faéna main droite main gauche pour conclûre par une seconde épé entière qui lui donnait une oreille et la vuelta des applaudissements encore pour le novillo à l'arrastre  Il partait pour une  faéna identique a son second le seul qui chûtait par deux fois après deux bandérilles mais sa conclusion était moins heureuse deux épées et trois descabéllos le privaient d'une seconde oreille, le novillo sortait encore sous les bravos. El Rafi lilas et or le benjamin du groupe, après la cape les trois paires de bandérilles qu'il posaient précédaient une faéna suave conduite dans un temple heureux mais sa conclusion était difficile trois épées six descabellos le privaient d'une récompense promise .A son second le sixième superbe qui imposait le respect il posait deux paires avant d'entammer des séries des deux mains au centre de la piste citait de loin la musique l'accompagnait . Une demi épée un peu droite suivie d'un descabello lui donnait une oreille et la vuelta posthume au novillo . L'arène remplie aux 4/5;nageait dans le bonheur de même que Xavier Sanchez-Arjona présent dans le callèjon. Baptiste Cissé et El Rafi se partageaient le prix des club taurins de la Rivière-Basse. Pascal Bouneau-Lavedan le président et toute son équipe de bénévoles pouvaien aussi savourer leur bonheur, cette superbe novillada venait en conclûsion d'une journée taurine débuté le matin par le baptème de l'arène au nom de Pierre Balao, décédé maintenant il était a l'origine du renouvau ce la course landaise a Maubourguet. Ecarteur chez Labat sous le nom d'Estirac le nom de son village c'était un courageux qui avait su gagner sa place au milieu des vedettes qu'étaient Ramuntchito et Ramuntcho les deux frères gitans.Hommages lui étaient rendus par Pascal Bouneau-Lavedan par Jean Nadal maire de Maubourguet en présence de Mme Balao de ses enfants et petits enfants d'André Lux ancien entraîneur chez Labat comme Jean-Claude Burosse d'une foule d'amis et de la population coursayre Maubourguetoise . Suivait dans les arènes un petit festival Hispano-Landais, mise en bouche d'un repas servi sous de frais ombrages bien accompagné par le groupe Gersois "Les Armagnacs" Après cette belle et très réussie journée la soirée bodaga tapas animée par des sévillanes et un cabaret flamenco venait comme une récompense pour tous ceux qui s'étaient investis pour qu'elle soit réussie .Elle l'avait été en tous points     

IMGP2867.JPG
Un superbe novillo de Coquilla
IMGP2852.JPG
Calos Olsina une naturelle a son second
IMGP2868.JPG
Baptiste Cissé dans son exercice de pose de bandérilles
IMGP2858.JPG
El Rafi devant le superbe sixième , il aura droit a la vuelta posthume
IMGP2845.JPG
Au palco le président Roland Bruno sort le mouchoir blanc pour Cissé
IMGP2847.JPG
Les Alguazils Charline et Benoit
IMGP2875.JPG
A l'issue de la novillada Xavier Sanchez-Arjona heureux tranquille a ses cotés Carlos Olsina le mois chanceux de l'après midi
IMGP2832.JPG
Le sauteur du festival Hispano Landais
IMGP2841.JPG
L' apprenti novilléro du festival matinal
IMGP2830.JPG
Les arènes portent le nom de Pierre Balao "Estirac"
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles