Ce qui empêche la paix expliqué aux écoliers d'Arblade-le-Haut et Saint-Griède

0 DR 1 Apieddoeuvre.jpg

Avec «Laïcité mon petit amour» spectacle joué par la Compagnie À pied d’œuvre

Si l'on veut faire comprendre aux enfants l'intérêt du « vivre ensemble », de respecter les autres et de la laïcité, certains pensent que c'est à l'école qu'il faut agir. C'est le cas des Délégués départementaux de l'Éducation nationale (DDEN) et leur président départemental, Jean-Michel Ledogar. C'est pourquoi l'Union départementale des DDEN - à l'initiative et avec le financement du Fonds de soutien aux organisations laïques - organise un spectacle qui a lieu mardi 5 avril à 10 heures à l'école d'Arblade-le-Haut et à 14 heures à celle de Saint-Griède.

Ce spectacle s'adresse aux élèves de CP, CE1 CE2, CM1, CM2 (et 6e). Il dure 40 minutes et est suivi d'un débat avec les élèves. Depuis 2017, il a déjà été vu dans 46 écoles du Gers, soit 2 000 élèves.

Jean-Michel Ledogar estime que la période électorale est particulièrement bien choisie pour un spectacle qui évoque la laïcité et le vivre ensemble.

Le spectacle

La pièce – Laïcité mon petit amour – a été écrite par Laëtitia Brécy et Pierre Léoutre. Elle est jouée par la Compagnie À pied d’œuvre.

Il s'agit, selon Jean-Michel Ledogar, d'une comédie où le personnage principal, Marianne, demande à ses parents, comme cadeau d’anniversaire, la paix dans le monde. C'est une pièce sur l’art de vivre ensemble et le moyen de

faire coexister les opposés.

Résumé de l'histoire (d'après le site de la Compagnie À pied d’œuvre)(1)

C'est l'anniversaire de Marianne. Ses parents ont réuni tous ses amis (les élèves) et leur font offrir des morceaux de pierre à Marianne. Pourquoi des morceaux de pierre ? On va le savoir plus bas...Comme cadeau, Marianne demande la paix dans le monde. Deux amis fantasques surgissent pour l'aider à faire vivre son désir de fraternité entre les hommes. Ils l'aident à comprendre ce qui empêche la paix et à trouver des solutions pour réaliser son souhait. Ils utilisent des images poétiques et drôles. Ils puisent dans la musique, la philosophie, la science, la loi.

Finalement, en assemblant les pierres, cadeaux des enfants, Marianne réunit tous les opposés : c'est un puzzle représentant un cœur.

Extrait d'un commentaire de la Compagnie À pied d’œuvre

Entre rires et numéros musicaux, les enfants s'emparent de questions profondes sur la différence et l'acceptation de l'autre pour tenter de créer un monde fraternel.

(1)(http://www.cieapieddoeuvre.fr/laicite-mon-amour/).C'est

N.B. - La photo du haut de page est empruntée au site indiquée dans la note ci-dessus.

 

DR-4-LePetitjournal.jpg
DR 2 DDM Laïcité mon amour.jpg
Publicité
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles