Trois artistes en résidence au Lycée Bossuet

Résidence Bossuet 2R6A3995.jpg

Astrid Boitel, Antoine Trouillard et Guillaume Trouillard de la Compagnie Les Parcheminiers invités par l'association Art Boss

Une semaine 100 % EAC au lycée Bossuet !

100 % EAC, c'est l'éducation artistique et culturelle ; c'est la bonne formule qui associe les connaissances, à la pratique à la fréquentation des lieux, des œuvres et des professionnels. 100 % EAC autour des cinq axes majeurs : chanter, danser, regarder, pratiquer l'oral, exercer un regard critique !

Avec l'association Art Boss, les élèves ont pu, dès lundi matin, rencontré Guillaume Trouillard pour une présentation de son travail de dessinateur BD et d'éditeur, lesÉditions de la Cerise, en arts plastiques - option seconde.

Lundi après midi, la danseuse Astrid Boitel proposait un atelier modèle vivant en salle d'arts appliqués pour la classe de première STD2A pendant qu'Antoine Trouillard lançait l'atelier musique avec le groupe de spécialité de première.

Mardi c'était plutôt la journée d'échanges autour des mémoires de la Première Guerre mondiale pour les classes de Première générale en Histoire et en EMC pour les secondes : quels aspects retenir pour créer le spectacle "Aux champs d'honneur" ? Pourquoi avoir choisi ce thème ? Comment mettre en scène la guerre et la violence ? Qu'apporte l'expression artistique aux mémoires de la guerre ?

Comment faire dialoguer les trois expressions artistiques ? Antoine Trouillard, musicien, compositeur ayant fait des études de philosophie s'est associé pour cet exercice à Astrid Boitel, chorégraphe et créatrice de la Compagnie Les Parcheminers.

En fin d'après midi, un atelier d'écriture a été organisé en enseignement de spécialité humanité littérature et philosophie autour de l'inventaire.., inspiré de l’œuvre "Welcome" du dessinateur.

Profitant de cette action, temps fort du programme de l'année, Art Boss a tenu son Assemblée Générale en soirée en invitant les artistes à expliquer cette fois leurs parcours professionnels de qualité. (Opéra de Paris, ISIT, Beaux Arts, Villa Médicis...)

La journée de mercredi a été très intense : dès le matin, Astrid proposait un atelier danse en EPS pour deux classes de secondes pendant que Guillaume et Antoine préparaient la salle de conférence pour un atelier croisé ouvert à tous dans l'après midi. Dix-sept élèves volontaires ont ainsi pu expérimenter la création d'un tableau, à l'image du spectacle, où musique, danse et dessin sont mêlés. Quel bon moment ! Quelle belle réalisation collective !

Pendant ce temps, les autres danseurs, musicien et régisseur de la compagnie arrivaient sur Condom et le montage technique s'opérait au théâtre avec quelques rebondissements à gérer et surtout des répétitions à enchaîner.

Le jeudi, Guillaume Trouillard a cette fois rencontré les élèves de secondes en option culture et création design pour lancer un atelier de pratique autour de la narration tandis qu'Astrid et Antoine échangeaient en classe d'histoire avec les premières.

L'aboutissement de la semaine a été la représentation destinée aux scolaires, le vendredi 19 novembre, pour deux cent soixante-dix élèves au théâtre de la ville, grâce au soutien de la municipalité de Condom, en partenariat avec Art Boss. Enseignants et élèves ont été ravis et enrichis, captivés par ce spectacle novateur et de si grande qualité !

Guillaume Trouillard : un atelier qui a passionné les participants

Pour Antoine Trouillard, c'est option musique !

Merci à Marielle Agostini, présidente d'Art Boss, pour sa collaboration et la rédaction de cet article.

Photos Marc Le Saux

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles