Menu

Attention, EXPLOSITIONS à Vic-Fezensac !

Capture d’écran 2021-03-04 124027.jpg

Magalie, reférente jeunesse à Vic-Accueil, nous avait présenté le CLAC, le Centre de Loisirs associé au Collège dont elle est la responsable, centre qui propose aux collégiens tous les mercredis après-midis de 13 h à 19 h de multiples activités.

Les deux projets phares de l’année 2021 sont le projet Podkast et le projet Graff.

https://lejournaldugers.fr/article/47179-le-clac-centre-de-loisirs-associe-au-college-deux-projets-phares-cette-annee-le-projet-podkast-et-le-projet-graff

Le projet graff né il y a plus d’un an sous l’impulsion des jeunes devait se réaliser au printemps dernier. Le contexte sanitaire a contraint à un report en septembre.

Le projet s’est construit peu à peu sous la houlette de Magalie et de l’artiste Mickaël dit  Pandaman.

Les jeunes ont réalisé un appel à projet qu’ils ont présenté à la CAF pour obtenir une aide au financement qui a été complétée par la mairie, le département et Vic Accueil.

Des séances de sensibilisation à l’art de la rue et de création individuelle ont précédé la séance de création collective qui s’est déroulée mercredi 3 mars.

Le support de leur création, c’est l’algeco qui sert de club house à la pétanque vicoise situé à côté de la piscine et du skatepark.

Dès 13 h 30, ils étaient tous là prêts à revêtir blouse et masque et à s’emparer des bombes de peinture pour réaliser leur création : un mot de douze lettres, une pour chaque jeune du CLAC concerné par le projet.

Nous sommes allés à leur rencontre.

Echanges :

Nina, animatrice au CLAC nous présente l’opération en cours :

« 12 lettres pour 12 jeunes !

Les jeunes ont établi une liste de mots puis ont voté pour le mot « explositions » qui combine explosion et exposition et symbolise bien leurs intentions : une explosion de couleurs à exposer aux yeux des passants !

Mickaël dit Pandaman est venu en amont faire le contour des lettres et les jeunes sont en train de les remplir avec les techniques qu’ils ont apprises au cours des séances précédentes.

Ensuite un travail sur le fond sera réalisé. Puis Mickaël reprendra les contours des lettres pour finaliser l’oeuvre.

Chaque jeune a un camaïeu de trois couleurs qu’il a pu choisir parmi les propositions de Mickaël tout comme il a pu choisir sa lettre. »

Rémi, 13 ans en 4ème : 

« J’ai voulu essayer le graff parce que je viens d’Ile-de-France et là-bas, il y a des graffs partout. Ca m’attirait et dès que le projet a pu se réaliser, je me suis inscrit pour y participer.

Ma lettre, c’est le P et mes couleurs marron, jaune et orange. »

Questionné sur le contenu de sa lettre, il nous explique que la seule contrainte donnée est de ne pas laisser de blanc. Ensuite libre à eux de créer comme bon leur semble !

« Je me suis laissé porter par mon inspiration. Seules les lettres ont une explication : ce sont les lettres de mon prénom et de mon pseudonyme. »

Rémi s’implique dans tous les projets du CLAC dont le projet Podkast dont nous reparlerons.

Mickaël dit Pandaman :

« Mon nom de scène est Pandaman.

J’ai fait partie du comité de pilotage du festival Street Art’ Magnac d’Eauze lors des deux dernières années. Je suis graffeur de passion et de profession : je réalise des fresques sur commande et en parallèle, je développe ma carrière artistique en créant des peintures personnelles sur mur, des tableaux…

Comme ici avec le CLAC, je propose des ateliers d’initiation et de sensibilisation aux graffitis mais aussi au street art en général.

Je commence toujours par poser l’ historique de la pratique et le contexte artistique. Ensuite, on passe aux techniques lors de séances de création individuelle.

Pour la création collective, j’ai tracé le contour des lettres car ils n’ont pas suffisamment de séances en amont pour le faire seuls mais à l’intérieur et autour des lettres, ils sont complètement libres.

Puis je reviendrai cerner proprement chaque lettre.

Pour les couleurs, j’ai imposé des camaïeux pour l’harmonie de l’ensemble.

Quand ce sera terminé, vous allez voir, ça va « déglinguer » ! »

Johan en 5ème :

« J’ai choisi la lettre N. Je suis aussi en quelque sorte le reporter du projet graff ! A la fin, je ferai un montage qui présentera tout le projet. Je fais cela pour tous les projets du CLAC, je crée des souvenirs-video! »

Nous avons cru comprendre qu'il avait un important projet en cours.

Il nous en dit quelques mots :

« Je réalise un court-métrage sur la pandémie actuelle. C’est une fiction que je vais tourner dans un hangar à Vic avec mes camarades du CLAC.

Pour obtenir un financement, j’ai monté un projet que je présente le 17 mars devant un jury d’ID Jeunes »

NDR : ID jeunes est le fonds départemental de soutien à l’initiative des jeunes.

Eve en 3ème :

« Ma lettre, c’est le T. Je l’ai choisie pour sa forme.

Je voulais au départ choisir un camaïeu de bleu mais il était déjà pris donc, j’ai choisi un camaïeu de violet.

Mon motif, c’est ma main que je reproduis à l’intérieur de la lettre.

Là, j’ai terminé et je vais attaquer le fond que je vais réaliser avec un camaïeu de jaune, marron et orange.

J’ai toujours eu envie de faire du graff. Je dessine déjà énormément, j’ai essayé beaucoup de disciplines artistiques mais jamais le graff. C’était l’occasion de l’expérimenter et j’adore ça ! »

Sous nos yeux, le projet prend forme, les formes et les couleurs explosent et s’exposent.

Félicitations aux jeunes, à Pandaman, à Magalie et Nina et bravo pour ce projet offert à la population vicoise.

Pas de vernissage possible en raison du contexte sanitaire mais n’hésitez pas ce week-end à aller vous promener du côté du skate-park pour admirer cette belle explosition !

L'oeuvre achevée

Retour en video sur cet après-midi de création : 

 

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles