Une association qui a tenu tous ses engagements

Support terre et vie poney-4-1024x768.jpg

Si vous aviez accordé vos suffrages au projet de "Support Terre et Vie" lors du BPG 1, vous pouvez êtes satisfait de votre choix. Il a été très utile.

Un projet novateur et très plébiscité

Souvenez-vous ! Lors du premier Budget Participatif Gersois (BPG), 370 projets avaient été soumis au vote. Après le dépouillement du 19 novembre 2018, sur les 370 projets retenus, ce sont 36 d'entre eux qui auront pu se réaliser.

Parmi eux, arrivé en tête avec 1.587 voix, le projet intitulé « Des équipements pour un lieu d’accueil à Céran » était présenté par la toute jeune association Support Terre et Vie.

Le financement du département a été utilisé, comme prévu, pour l'achat d'un mobile-home. Un espace d'accueil pour les enfants et leurs accompagnateurs très apprécié !

Constituée en juin 2018, à l'initiative d'Élodie et de Fabien, les parents de Gabriel, jeune autiste, son objectif était donc de proposer un lieu de vie et d’accueil de jour organisé autour d’une ferme support et des activités, en lien avec le monde agricole.

Attention, il ne s'agit en aucun cas d'une ferme pédagogique ouverte à tous, mais d'un accueil très spécifique à destination d'enfants ou de jeunes adultes handicapés.

Un lieu de vie pour enfants et jeunes adultes handicapés

L'association fait le lien entre les familles et les professionnels et met à disposition ses structures pour permettre aux jeunes d'avoir des activités en rapport avec les animaux : soit des tâches qu'ils connaissent, mais peuvent approfondir, soit d'en acquérir de nouvelles.

L'accueil se fait dans un environnement champêtre, typiquement gersois, avec un hangar pour la chèvrerie et un autre pour l'accueil des participants. C'est pour ce dernier que le financement obtenu par le BPG a été particulièrement bienvenu puisqu'il a permis l'installation d'un mobil-home.

La chèvrerie abrite deux landaises et quatre ariégoises, de race rustique. Ces chevrettes sont arrivées âgées de quelques semaines seulement. Une double utilité, elles s'habituent plus facilement au contact et à des présences différentes, mais aussi cela permet aux jeunes de s'en occuper et de les nourrir en suivant leur évolution.

Sur ce lieu, les tâches multiples varient en fonction des saisons.

Tous les matins,  il faut s'occuper des chèvres. Régulièrement,  Gabriel les amène là où elles vont trouver de l’herbe et des branchages

Des feuilles de frêne pour nourrir les chèvres 

Après avoir vu grandir les chèvres - pour augmenter le troupeau, grâce au prêt d'un bouc pendant quelques semaines -, des mises bas devraient avoir lieu en février. Encore de belles découvertes et des occupations nouvelles pour les jeunes qui viendront à ce moment-là sur la ferme. Entre temps, deux poneys, Cracotte et Ubac, ont rejoint les autres animaux.

Grâce au poney marron Ubac et à la ponette blanche Cracotte, une médiation animale est possible autour du poney : soins à leur apporter, entretien du matériel, promenades, etc.

Un bilan satisfaisant malgré les contraintes imposées par la pandémie de cette année 2020

En effet, si les conditions sanitaires ont été contraignantes, l’association a réussi à concrétiser ses principaux projets.

Sur la ferme, plusieurs enfants ont eu la possibilité de venir s’occuper des chèvres, des poules et du potager, toujours accompagnés soit par une éducatrice libérale soit par leurs éducateurs de l’IME La Convention, à Auch.

Quelques séances d’équitation avec les poneys ont pu se dérouler, encadrées par une monitrice d'équitation diplômée habituée à ce type de public.

Malheureusement, la journée avec les familles, un moment convivial, a dû être annulée pour cause de confinement. Dès que possible, cet après-midi sera reproposé rapidement.

Par contre, dix séjours du projet « Loisirs pour les jeunes & répit pour les familles » ont permis à sept jeunes, cette année, de partir. En gîte ou en camping, dans le Gers, les Pyrénées ou les Landes, en binômes ou par groupes de quatre, accompagnés par un ou des éducateurs, trois jours et deux nuits durant lesquels ils découvrent un univers différent et des opportunités de nouvelles activités. Ces déplacements ont été financés par la CAF du Gers, la Région Occitanie, et l’association de manière à minorer la participation des familles.

Des  séjours en gîte à Cassaigne, l'opportunité de visites à La ferme en scène, une vraie ferme pédagogique à Valence-sur-Baïse.

L’association espère pouvoir reconduire ce projet, si important pour les jeunes et les familles, en 2021.

Pour avoir plus d’informations et (ou) si vous souhaitez vous investir en tant que bénévoles :

Tél. : 06-88-68-52-97 ou mail : contact@support-terre-vie.fr

www.support-terre-vie.fr

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles