Menu

Déconfinement : le Gers sur la bonne voie

Image2.png

Mercredi matin, lors d’un point presse, Catherine Seguin, préfète du Gers, accompagnée par Jean-Michel Blay, délégué départemental de l’ARS, et de Mathieu Blugeon, inspecteur d’académie, est revenue sur les mesures du déconfinement phase 2.

La situation sanitaire est bonne

Jean-Michel Blay confirme que le virus circule de façon maintenant limitée, mais il est toujours présent sur le territoire. Il précise que la priorité reste la recherche de Clusters, en particulier, dans les EHPAD.

Le bilan gersois : 268 cas confirmés de coronavirus, mais il ne reste que 6 personnes à l'hôpital d'Auch dont une en réanimation. À ce jour, on compte 36 décès dont 23 dans les centres hospitaliers (Auch ou Condom), il n'y a plus de décès depuis le 15 mai, cependant nous notons un décès, le 1 juin, dans un EHPAD.

On constate aussi une reprise des activités à l'urgence, hors coronavirus. Pendant la période de confinement, on a constaté une baisse de 30 % de fréquentation des urgences qui retrouvent aujourd’hui presque la normalité avec seulement une baisse de 10 %.

Il rappelle que le département est VERT. Les 4 indicateurs de déconfinement : la tension hospitalière (le Gers n'a jamais été en tension hospitalière), l'indicateur R0 qui est le taux de reproduction du virus est inférieure à 1, le taux de positivité, c'est-à-dire le résultat des tests est inférieur à 5 % et le taux d'incidence (le nombre de nouveaux cas) est très faible. Depuis le 15 mai, il a été pratiqué 2300 tests.

Plus nous agissons vite, plus cela est profitable.

Madame la préfète précise que la recherche importante est sur les risques de clusters, et donc la mise en place d’un protocole bien défini : dès qu'une personne présente des signes symptomatiques, on préconise l'isolement suivi d’un rendez-vous chez le médecin et d’un test. 48 heures après on connaît le résultat, si le test s’avère positif, une enquête épidémiologique est mise en place. Des spécialistes s'occupent de recenser, sur les 15 derniers jours, les personnes contact. Ces personnes sont averties et invitées à l'isolement, puis à J+7, elles sont testées. Plus nous agissons vite, plus cela est profitable.

Éducation

Mathieu Blugeon, inspecteur d’académie, se félicite de la mobilisation et du travail exceptionnel réalisé par les enseignants, reconnus par les parents d’élèves. Du point de vue sanitaire, le système général souple et adapté a permis de détecter un seul cas positif. Avec la mise en place particulière d'un point de vue pédagogique, toutes les écoles primaires et maternelles ont réouvert. La fréquentation en présentiel est de 22 % en maternelle et de 38 % en élémentaire.  Tous les collèges sont ouverts et le taux de fréquentation peut varier de 18 % à près de 80 % suivant les circonstances, internat ou pas… Les ULIS sont ouvertes avec un tiers de fréquentation ce qui se comprend avec les problèmes d’adaptation des enfants en situation d’handicap. Cette semaine, tous les lycées ont réouvert comme prévu avec un taux de 5 % de fréquentation (because bac et bac français en continu…).

Un nouveau dispositif se met en place le 2S2C "Sport, Santé, Civisme et Culture".  Pendant que les professeurs prendront en charge une partie des élèves pour leur donner les enseignements habituels, une autre partie de la classe pourrait être confiée aux associations pour développer des pratiques sportives ou culturelles.  Pour organiser un 2S2C  il faut bien sur l'accord de l'équipe pédagogique de l'école et de la collectivité. L'état vient en aide à hauteur de 110 € par jour pour l'école (15 communes sont concernées dans le Gers).

Madame la préfète fait le point sur la reprise économique. La reprise est progressive, par exemple, dans le BTP autour de 80 %. On s’organise dans l’agroalimentaire et dans le tourisme. Il existe une commission pour les aides aux entreprises en difficulté.  Tous les services de l'État sont très mobilisés. Les chiffres pour le Gers : l’activité partielle 15 millions d'euros et 18242 salariés concernés, «le prêt de garantie de l'État » 1279 prêts pour 165 millions d'euros, fonds de solidarité 4910 entreprises aidées pour 10,5 millions d'euros.

Image1.png
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles