Menu

Juste Humains : un an déjà

just humain.JPG

Des moments et des rencontres inoubliables

Les lycéens mirandais du groupe Juste Humains et leur professeur d’histoire-géographie Manuel Nérée se sont retrouvés pour marquer cette année passée après leur voyage de six jours en Israël et en Palestine. Ce séjour faisait suite à un travail pédagogique accompli depuis l’année scolaire 2017/2018 autour du destin des époux Lacave.

Ce couple de Mirandais a, en effet, hébergé des juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. Pour cette raison, les époux Lacave ont le titre de Juste parmi les nations. Les élèves se sont donc rendus au mémorial Yad Vashem, à Jérusalem, pour leur rendre hommage. La restitution qu’ils avaient faite de cette visite en présence des élus, du proviseur, des professeurs, des présidents d’associations d’anciens combattants, la déléguée régionale du Comité français de Yad Vahem, les parents d’élèves, la directrice de l’Office de Tourisme, les correspondants presse, avait énormément touché et illustrait parfaitement leur implication dans le projet.

Le maire avait été sollicité par le comité français de Yad Vashem pour dédier un lieu public sur la commune de Mirande afin d’honorer les Justes parmi la Nation. Pierre Beaudran avait annoncé que le chemin où se situe la maison des descendants de la famille Lacave, serait certainement renommé le Chemin des Justes Parmi la Nation. C’est chose faite, une photo avec le groupe s’imposait à l’endroit avant de partager un moment convivial à la médiathèque, lieu régulièrement occupé par de nombreux élèves dont certains pour leur travaux de recherche dans le cadre de Juste Humains.

Un petit diaporama illustrant le projet rappelait, à chacun, leurs actions. Bon nombre de ces élèves de terminale s’apprêtent à les mettre en avant dans leurs lettres de motivation pour leur orientation post-bac.

Avant de se séparer, chacun se remerciait respectivement et se promettait des rendez-vous pour partager la mémoire historique. Manuel Nérée leur rappelait que cette expérience avait fait d’eux des personnes impliquées dans l'histoire et la mémoire de la ville puisqu'à la suite de leurs travaux, un chemin rappelait le souvenir des Justes parmi les Nations de la commune.

 

just humain2.JPG
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles