Menu

Le chef-lieu plaque tournante pour les grévistes

P1640600.JPG

Grèves : résumé sur trois journées denses

Mardi 21 janvier, jeudi 23 et vendredi 24 janvier, plusieurs manifestations se sont déroulées à Auch concernant le Centre hospitalier et les revendications sur la réforme des retraites. Des mouvements qui ont connu une forte mobilisation, et qui sont synthétisés en images.

Mardi 21 janvier

En matinée, devant les locaux de l’inspection académique, les syndicats d’enseignants ont manifesté contre les réformes  de l’Éducation nationale et notamment celle du baccalauréat proposées par Jean-Michel Blanquer « qui est en train de casser l’école », selon un militant de Sud Éducation. Un mur de livres scolaires a été érigé à l’entrée de l’inspection académique.

Jeudi 23 janvier

« Balance ta blouse »

C’est dans le hall de l’hôpital qu’une cinquantaine d’agents hospitaliers ont jeté leurs blouses blanches pour manifester contre leurs conditions de travail « insupportables » liées aux manques de moyens en effectifs et financiers.

Retraite aux flambeaux

L’intersyndicale du Gers pour manifester contre la réforme de la retraite à point a eu l’idée originale de proposer un défilé aux flambeaux. Ce sont quelques 400 personnes  qui ont participé à la manifestation du bas de l’escalier monumental jusqu’à la place de la République. 

Vendredi 24 janvier

Pression sur l’ARS

Dans l’attente de l’arrivée du directeur adjoint de l’ARS, Bertrand Prudhommaux, les représentants syndicaux CGT santé, des agents hospitaliers opérant en radiologie et des élus dont Philippe Martin, ont manifesté pour l’obtention du renouvellement d’un scanner et d’une IRM, des équipements qui sont aujourd’hui obsolètes. Les manifestants ont fortement regretté que Bertrand Prudhommaux ne soit pas venu s’exprimer lors de cette manifestation. Une entrevue est cependant prévue dans le courant de la journée.

Actions des enseignants

Contre la réforme des retraites, un collectif d'enseignants a mené différentes actions afin de signifier au gouvernement sa détermination à poursuivre la lutte. En marge de la manifestation organisée par l'intersyndicale, ils ont tenu à interpeller les différents acteurs de cette réforme à savoir « l’État bien sûr, mais aussi les sociétés d'assurance et les banques, grandes gagnantes de cette réforme ».

CLIC ICI pour plus de détails.

Contre la retraite à points

C’est environ un millier de personnes qui ont répondu à l’appel de l’intersyndicale du Gers (CGT, FA, FO, FSU, Solidaires) pour manifester contre la retraite à points. Les principales revendications ont porté sur une amélioration et une consolidation des retraites, la retraite à 60 ans pour tous, des augmentations générales de salaire, des créations d’emplois statutaires, la défense des missions publiques et le renforcement du statut général (abrogation de la loi dite de transformation de la Fonction publique).

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles