La Befana 10

1.jpg

La Befana est une figure typique du folklore italien. Son nom vient de la déformation d’Épiphanie, en italien Befana - Epifania.

La Befana appartient aux figures folkloriques, pourvue de dons, liés à la fête de la Nativité. La légende dit que la Befana passe dans chaque maison où vivent des enfants la nuit précédant l'Épiphanie (le 6 janvier). Ces derniers accrochent une chaussette pas loin de la cheminée ou de la fenêtre. Pour ceux ayant été bons et gentils au long de l'année, la Befana dépose dans leur chaussette des caramels ou des chocolats, en revanche, pour ceux qui n'ont pas été gentils elle remplit les chaussettes de charbon (en réalité, il s'agit aujourd'hui de sucre noir comestible ou de la réglisse qui ressemble au charbon.La Befana est souvent décrite comme une vieille femme volant sur son balai. Mais, à la différence d'une sorcière, elle est souvent souriante et porte une bourse et un sac plein de bonbons, de cadeaux, mais aussi de charbon.

Pour en savoir plus sur la Befana, c’est ici : La befana

Depuis maintenant dix ans, elle vient à Auch sur son balai. La Befana est descendue à nouveau ce samedi, à 18 h, du haut des tours de la cathédrale, dans le cadre d'un spectacle sons et lumières, pour distribuer ses bonbons.

En préambule, la fête a débuté salle des cordeliers (comble pour l’occasion) avec la chorale italienne « cantiamo » qui a interprété cinq chansons enfantines . La procession des rois mages avec les enfants depuis la salle des cordeliers rejoindra ensuite le parvis de la cathédrale pour assister à l’arrivée de la Befana. Juchée sur son balai depuis le haut de l’édifice, elle rejoindra la terre ferme pour distribuer les friandises tant attendues par les enfants venue en nombre.

La manifestation se clôtura par le traditionnel feu « pignarûl » et le vin chaud .

El Pignarûl est l'un des rites frioulans les plus anciens, dont les origines se perdent dans la nuit des temps. Le rite de Pignarûl est très ressenti dans tout le Frioul, en particulier à Tarcento où le soir du 6 janvier, près des vestiges du château médiéval, la "Pignarûl Grant" est allumée, ce qui à son tour provoque l'allumage de tous les pignarûi du bassin de Tarcentina. Des milliers de personnes assistent à l'événement chaque année. Le rite du feu est un moment convivial qui voit toute la communauté unie autour de Pignarûl. Souvent autour du feu, les gens dansent et chantent ou sirotent simplement du vin chaud pour se réchauffer du froid glacial de l'hiver.

La direction que prend la fumée, une fois el pignarûl allumé, n'est pas indifférente. Un ancien proverbe frioulan raconte: « se il fum al va a soreli a mont, cjape il sac e va pal mont; se il fum invezit al va de bande di soreli jevât, cjape il sac e va al marcjât. » Ainsi traduit: si la fumée part vers l'ouest, prenez le sac et faites le tour du monde; si la fumée se dirige vers l'est, prenez le sac et allez au marché. Le sens de la fumée indique donc une bonne ou une mauvaise année.

P1640778.jpg
Henri Gaiardo , président des iatalo-gascons en maître de cérémonie.
P1640790.jpg
La "cantiamo" se produit devant une salle des cordeliers comble et comblée.
22.jpg
Les rois mages sont là.
P1640806.jpg
L'arrivée des rois mages accompagnés par la musique occitane.
P1640816.jpg
Projection d'images monumentales sur la cathédrale.
P1640820.jpg
Elle est où la Befana ?
1.png
Elle est là !
P1640836.jpg
Je voudrais des bonbons...
P1640842.jpg
Je voudrais des bonbons...
P1640851.jpg
el pignarûl ...
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles