Menu

Sainte Barbe : des pompiers en ordre de marche pour un service de qualité

IMG_5333.jpg

Sur le plateau de la caserne de Cauderon, les personnels civils et militaires ont remis aux pompiers vicois médailles et promotions :

  • Le lieutenant David Cubero: Médaille d’honneur de sapeur pompier échelon Or pour 30 ans de service. (Ovation)

  • La sergente Bérengère Labit et le caporal chef Kévin Bomolo, échelon bronze pour 10 ans de service.

À noter que Kévin Bomoloa réussi le concours de SPP et est recruté au 1er janvier prochain au SDIS des Landes.   

En septembre dernier,  c’est Simon Casella qui a été recruté avec le même statut en Gironde.

  • Les nouveaux adjudants, Aurélien Gavarret et Jonathan Deauze

  • Laëtitia Peres et Florian Garroussia, reçoivent l’appellation de 1re classe.

Le chef de centre, Pierre Pontier, a ensuite dressé le bilan de l’année écoulée:

OPS :

L’activité opérationnelle du centre à un mois de 2020 fait état de 503 interventions. Probablement 550 fin décembre.

L’activité est très stable depuis plusieurs années, c’est un point positif.

Le regard doit être porté sur la nature et la qualité des interventions. Force est de constater que les pompiers accomplissent de plus en plus de missions qui ne leur sont pas dévolues en première intention. Trop souvent ils sont alertés pour des motifs ne relevant pas de la détresse vitale et du domaine de l’urgence.

Les conséquences sont parfois graves :

  • Le temps passé sur ces secours secondaires engendrent des défauts de prise en charge de victimes gravement atteintes;

  • Les employeurs rechignent de plus en plus à détacher leurs pompiers pour partir en intervention;.

  • Et les pompiers eux même ne s’épanouissent plus dans leur activité et écourtent leurs carrières.

Ressources humaines :

L’effectif fluctue constamment.

On note trois départs de sapeurs qui avaient entre 1 et 7 ans de service.

Pour comprendre la situation, c’est intéressant de savoir que parmi les 29 pompiers du centre seulement 12 travaillent chez des employeurs locaux.

Et que sur ces 12 là, 6 partent en déplacement dès l’embauche.

Le ratio de pompiers mobilisables en journée est donc très faible.

À cela, se rajoutent les difficultés des employeurs à libérer leurs agents pompiers pour porter secours, même à leurs administrés.

Pour 2020, l’ACH Bruno Pezzo a d’ores et déjà fait part de sa cessation au 31 janvier prochain.

Recruté en 1989, Bruno a toujours fait son possible pour maintenir son engagement et ce malgré un métier contraignant.

Après 30 ans de service, Bruno quitte les rangs car il a besoin de toute son énergie pour son entreprise.

Son départ souligne les difficultés de compatibilité entre l’activité de pompier volontaire et emploi privé, de surcroît chef d’entreprise..

On retiendra la remise de la médaille d’argent épinglée spontanément par ses camarades.

En point positif, ont été recrutés :

  • Florian Garroussia, ex JSP, lycéen à Tarbes

  • Hervey Cœlho, agent qualité aux établissements Delpeyrat, à Vic.

En 2019 la balance d’effectif est de -1.

2020 s’annonçant compliquée, une campagne de communication et de recrutement sera donc lancée au 1er trimestre pour recruter et compenser les départs. Elle ciblera les Vicois qui ont le profil. Ils seront invités à une réunion d’information pour établir un premier contact.

Formation/Sport :

En formation :

  • Pour les conducteurs, 11 d’entre eux ont validé le stage d’échelier et 4 le permis remorques.

  • Fabien Lezac, Alexis Paulignier et Bérengère Labit prennent le fonction de chef d’agrès à l’ambulance et Mickaël Anthoin celle de chef d’équipe.

  • Christophe Pontier, instructeur expérimenté, a effectué une formation en Charente-Maritime sur le levage des PL, bus et autres engins de fort tonnage. Il aura à charge de former les personnels du centre, dès ce printemps.

  • Une demi douzaine de nos pompiers sont formateurs et interviennent pour le compte de tous les pompiers du Gers.

  • Bérengère Labit s’est formée à la prise en charge des traumatismes en pré hospitalier.

En sport, les pompiers ont remporté pour la 10e fois consécutive le challenge de la participation en cross country et aux épreuves d’athlétisme.

À destination du grand public, les pompiers ont à cœur de former le premier maillon de la chaîne des secours. Les moniteurs de secourisme ont donc validé 50 personnes au Premier Secours Civique.

À la demande des écoles et des crèches du secteur, les pompiers accueillent toujours les enfants pour des séances ludiques et instructives.

Matériel :

Concernant le matériel, la grande échelle perçue au printemps a subi une casse mécanique grave. Le coût trop élevé de la réparation a conduit cet engin à la réforme.

Une voiture Duster neuve vient d’être affectée, les clefs ont été remises par le président et le directeur du SDIS.

Casernement :

Pour le casernement, l’amélioration du site se poursuit.

Avec l’aide financière du SDIS, mais aussi de l’amicale, des abris ont été montés bénévolement pour la pompe à eau du plateau technique, pour la pompe à carburant et une terrasse a été coulée.

L’année prochaine, il faudra buser le fossé du chemin d’accès et améliorer les espaces verts.

Jeunes Sapeurs-Pompiers (JSP) :

La section de JSP est dans sa 2e année. L’apprentissage des jeunes donne satisfaction à l’encadrement et les enfants semblent heureux d’évoluer parmi les pompiers qui ont à charge de soigner leur formation de sorte qu’à l’avenir ils intègrent le service actif avec une technicité suffisante.

Anciens :

Les anciens n’ont jamais été aussi nombreux. Ils sont 16 de 50 à 90 ans.

À eux seuls, ils totalisent 460 ans de service. 28 ans de moyenne…

 

Le chef de centre a également évoqué la messe en musique prononcée par l’abbé Cenzon et jouée par l’harmonie, un moment nécessaire et essentiel de cette journée

Il a également salué la présence des amis de Ceret, du Colonel Barthet, des partenaires qui sont régulièrement d’une aide précieuse,des gendarmes.

Il a remercié enfin :

  • le bureau de l’amicale et Bérengère qui s’efforce d’apporter des moments conviviaux;

  • l’encadrement du centre, David, Christophe, Laurent et Jocelyne qui contribuent largement a faire fonctionner l’unité;

  • Les élus pour leur confiance et les contributions financières consenties pour le SDIS et l’amicale.

Il a terminé en mettant l’accent sur les améliorations à apporter : avec l’aide des services de la direction, il faut réaxer le travail sur le cœur de métier : les victimes, les secours. Le fonctionnement des services ne doit pas impacter le personnel opérationnel afin qu’il se consacre pleinement aux interventions.

Et charge aux chefs d’élaborer des procédures pour permettre de travailler et de travailler avec du sens, mieux avec plaisir et épanouissement.

 

Étaient présents Madame Dalla Barba et Monsieur Frairet, conseillers départementaux, Monsieur Espié, maire de Vic,

Mesdames et messieurs les maires du secteur, le commandant Bernier, représentant le directeur,  le capitaine Auriol, commandant de compagnie, l'infirmier chef Zadro, représentant l’Union Départementale, le colonel  Barthet,  le major Boucherle et la gendarmerie, l'abbé Cenzon.

1.jpg
2.jpg
3.jpg
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles