Menu

Lancement du Plan Climat Air Énergie Territorial

20190920144256cShM.jpg

En juin 2018, Robert Frairet, président de la Communauté de Communes avait envisagé d’engager « D’Artagnan en Fezensac » dans ce processus environnemental. À la réflexion et en concertation avec Élisabeth Mitterrand, présidente du PETR Pays d’Armagnac, la proposition de réfléchir à un Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) de Pays a fait son chemin au point que le mardi 17 septembre, le lancement officiel a lieu dans les locaux de la communauté de communes.

Bien plus qu’une disposition pouvant apparaître contraignante, le Plan Climat Air Energie Territorial peut être porteur s’il est la résultante d’une volonté locale forte en résolutions et en imagination.

Répondant aux enjeux sociétaux, le PCAET peut être la porte d’entrée de nombreuses dispositions valorisantes autant pour le territoire que pour ses habitants.

Des enjeux et des leviers potentiels :

Au-delà d’une priorité d’intérêt général comme la réduction des émissions de gaz à effets de serre, c’est surtout :

  • Faire évoluer la capacité des réseaux
  • Réduire la dépendance aux produits pétroliers
  • Réduire les consommations d’énergies
  • Faire émerger les projets d’énergies renouvelables
  • Anticiper pour se protéger des risques

Élisabeth Mitterrand a rappelé les enjeux du SCOT de Gascogne, cellule de réflexion et d’action sur l’urbanisme et sur le développement des divers territoires.

Elle se félicite également d’avoir eu le projet PETR d’Armagnac retenu dans l’appel à projets national : Contrat de Transition Écologique.

M. Ronny Guardia Mazzoleni, conseiller régional, soutient ces initiatives porteuses en matière d’environnement en affichant l’implication financière réservée par la Région Occitanie sur les économies d’énergie et l’émergence des sites ENR.

Robert Frairet croit au PCAET qui, loin d’être une contrainte, peut être, s’il est adapté à la spécificité de chaque territoire, un lien d’aménagement. Le PCAET peut apporter dans la concertation avec tous les acteurs des idées novatrices de valorisation des espaces en ne perdant pas de vue que l’agriculture doit rester l’élément incontournable des bonnes pratiques et qu’en complémentarité les énergies renouvelables, l’amélioration de l’habitat, les économies d’énergies peuvent se penser très harmonieusement.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles