Menu

Trophée Georges Estève : Jégun crèe la surprise

P1540827.JPG

Les Castérois ayant buté sur la défense jégunoise échouent pour la 2ème fois en finale

 

Photo :  Martine Estève et son fils remettent le trophée à l'équipe de Jégun.

Trophée Georges Estève, Finale masculine

Jégun (+7) : 65

Castéra-Verduzan : 53

LIEU : Valence sur Baïse (Salle Jacques Baurens). SPECTATEURS : 1 500 environ. ARBITRES : Adrien Sohier et Vincent Pujol. QUART TEMPS : 19-13, 19-11, 12-14, 15-15. MI-TEMPS : 38-24.

JEGUN 22 tirs réussis sur 65 tentés dont 3 sur 14 à trois points. 11 sur 17 aux lancers francs. 22 fautes d’équipe. Pas de joueurs sortis  pour cinq Les marqueurs : D. Despax(7), Vitrou (5),  F. Despax (6), Jerolon (1), St-Pé(6), James (7), Rivière (11), Debets (4), Cramer (9), L. Despax (2).

CASTERA-VERDUZAN 18 tirs réussis sur 59 tentés dont 5 sur 25 à trois points. 12 sur 17 aux lancers francs. 15 fautes d’équipe. Pas de joueurs sortis pour cinq fautes. Les marqueurs : Lapart (-), Ducor (8), Lafuente (-), Schmidt (15), Robinson (10), Boutet (-), Angéléri (11), Sfiligoi (1), Niang (4), Leuly (4).

Dans des arènes archicombles, ce sont les masculins qui ouvrent cette huitième édition du trophée Georges Estève. Les Jégunois, nantis de sept points d’avance car évoluant une division en dessous de Castéra-Verduzan, peuvent-ils réaliser l’exploit ? C’est en tout cas ce qu’ils espèrent. C’est dans cette optique que les protégés de Florian Delpech entament la rencontre. Celle-ci est à l’avantage des Castérois notamment grâce aux tirs primés de Angéléri et Ducor qui prennent à défaut la défense des Jégunois (16  à 13 à la 8ème). Ces derniers réagissent au quart du tour en offrant alors une défense sans faille qui perturbe totalement les gars des Thermes qui encaissent un 12 à 0, qui ne doit rien à personne (28 à 13 à la 15ème). Castéra-Verduzan accuse le coup. Jégun toujours aussi agressif défensivement parvient à conserver une avance de 14 points jusqu’à la mi-temps.

A la reprise, les Castérois n’hésitent pas à provoquer la défense adverse, ce qui permet à Leuly d’aligner quatre lancers francs. Et comme Ducor et Robinson inscrivent deux tirs primés, Jégun voit la menace des protégés de Jean-Louis Degers se préciser (40 à 33 à la 23ème). Castéra-Verduzan qui veut revenir au plus vite sur son adversaire, confond vitesse et précipitation, Jegun en profite pour tenir à distance les thermalistes qui font feu de tout bois. Avec une solidarité exemplaire, les Jegunois (difficile de citer un joueur plus qu’un autre) enlèvent toutes illusions aux Castérois qui subissent la défense intraitable du SAJ. C’est dans une salle en délire que Jegun conclut la rencontre en s’octroyant son premier trophée Georges Estève. Alors que Castéra-Verduzan chute pour la seconde fois consécutive au pied du podium.

P1540774.JPG
Les supporters de Jégun.
P1540759.JPG
L'équipe de Castéra-Verduzan.
P1540757.JPG
L'équipe de Jégun.
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles