9 avril : cérémonie de remise des képis blancs de la Légion.

ESPIAU

Un peu d’histoire :

La Légion étrangère est un corps de l'Armée de terre française disposant d'un commandement particulier. La Légion est également indépendante du point de vue de son recrutement. Créée en 1831 par Louis-Philippe pour permettre l'incorporation de soldats étrangers dans l'Armée française, une partie de ses unités a fait partie, jusqu'en 1962, fin de la période coloniale, du 19ème corps d'armée, noyau de l'armée d'Afrique.

La Légion étrangère est avant tout une troupe d’assaut, une force combattante de l’armée de Terre. Forte de près de 9 000 hommes, elle représente 11 % de la Force opérationnelle terrestre (FOT). Elle intègre également des unités de réserve opérationnelle et du personnel civil de la Défense, ce qui porte le volume à quelques 10 500 personnes intégrées dans les formations de la Légion étrangère. En plus d’être une force combattante, la Légion étrangère est une exception humaine.  Plus de 140 nationalités s’y côtoient. Les légionnaires y servent sous contrat, à titre étranger, et sont commandés par des officiers français.

Les légionnaires, aussi appelés les képis blancs, ont acquis leur notoriété lors des combats menés sur les champs de bataille du monde entier, notamment dans le cadre des conquêtes, des deux guerres mondiales, et des guerres d'Indochine et d’Algérie.  Aujourd'hui, les légionnaires sont présents lors des conflits modernes pour des missions d'aide humanitaire, de protection des populations, de maintien de la paix ou parfois de soutien à des gouvernements étrangers, alliés à la France par des accords, dans les crises de leur pays, la Légion est avant tout une unité combattante qui intervient partout dans le monde. Ses principales missions sont le combat et l'assaut. Turcs, Britanniques, Polonais, Espagnols, Américains...30.000 soldats de 50 nationalités ont participé au premier conflit mondial pour défendre la France sous la bannière de la Légion étrangère. Aujourd’hui, on les retrouvent en Afrique (Mali, Niger, Tchad, Cote d’Ivoire), dans la zone Irako-Syrienne et au Liban.

Les emblèmes (drapeaux et étendards) des régiments étrangers portent l’inscription « Honneur et Fidélité » en lieu et place de l’inscription usuelle « Honneur et Patrie » de l’armée de Terre.

Le Lieutenant-Colonel Gilles Flourette délégué militaire départemental du Gers et l’adjudant-chef Ivan Baus Président de l’AALEE32 ( Amicale Anciens de la Légion Étrangère du Gers), organisent  pour la première fois dans le Gers la cérémonie de remise des képis blancs aux jeunes légionnaires du 4ème Régiment Étranger de Castelnaudary, le mardi 9 avril 2019 à Auch. Cette cérémonie s’Inscrit dans une perspective globale de renforcement du lien Armées - Nation, en lien avec les directives du Général commandant la zone de défense et de sécurité sud. Cette cérémonie de remise des képis blancs, d’une grande portée symbolique dans la Légion Étrangère, conclut le premier mois de formation d’une section de jeunes engagés volontaires et marque symboliquement leur entrée dans la famille légionnaire. La section concernée par la remise de képis est commandée est composée de 43 jeunes légionnaires répartis en 21 nationalités : 6 canadiens, 6 ukrainiens, 3 australiens, 3 népalais, 3 vanuatuans, 2 brésiliens, 2 colombiens, 2 biélorusses, 2 malgaches, 2 moldaves, 2 sud-africains, 1 allemand, 1 britannique, 1 chinois, 1 coréen, 1 espagnol, 1 grec, 1 hongrois, 1 polonais, 1 néo-zélandais et 1 roumain (11 francophones, 32 non francophones).

 DÉROULEMENT

19 h 30 : accueil des autorités civiles et militaires devant la cathédrale d'Auch, revue des troupes par le chef de corps du 4ème RE, accompagné du commandant d’unité.

19 h 35 : allocution du commandant d’unité, promesse et récitation du code d’honneur.

19 h 40 : remise des képis, remise des insignes, présentation de la section.

19 h 45 : fin de la cérémonie. 

19 h 50 : départ des autorités. Déplacement vers la maison de Gascogne.

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles