Menu

Les Restos du Cœur rejoignent Gers Solidaire

2Restos ardoise.png

Un regroupement d'associations pour une meilleure efficacité

La 34ème campagne d’hiver des Restos du Cœur a débuté ce mardi 27 novembre 2018. Malgré un temps plutôt clément dans notre région, dès le début de cette nouvelle campagne hivernale, force est de constater que les inscriptions sont encore en hausse. Aussi, en dépit de leur position initiale, le risque de perte de leur identité, Les Restos du Cœur,ont décidé de rejoindre le GIP (Groupement d'Intéret Public) Gers Solidaire. Ils vont ainsi rallier les autres associations caritatives déjà partenaires de Gers Solidaire, à savoir le Secours catholique, Secours populaire, Banque alimentaire, Croix Rouge et l’Union départementale des centres communaux d’action sociale du Gers.

Gers Solidaire

  • Fédérer les associations qui luttent contre la pauvreté.

  • Lutter contre la pauvreté, partout ou elle se trouve

  • Proposer un vrai parcours qui permettra de sortir de la pauvreté.

Cette structure gérée par le département, présidée par Gisèle Biémouret du Conseil Départemental et dirigée par René Ortéga, vise à optimiser les efforts, les moyens, mais également le déploiement des différents acteurs de l'aide sociale gersoise, qu'il s'agisse des associations ou des services publics.

Les trois objectifs donnés à sa création : Sécuriser les approvisionnements en terme sanitaire, soutenir des projets logistiques sur les bassins de vie, promouvoir un accompagnement des publics et des bénéficiaires.

Suite à sa création au printemps 2017, les usagers de l'aide alimentaire,dans tout le Gers, doivent avoir accès à des denrées dans des lieux dignes avec un accompagnement vers les produits frais qui ne manquent pas, surtout dans un département comme le nôtre. Une inclusion sociale plutôt qu'une distribution de simples colis.

Côté pratique, l'achat du bâtiment de 450 m2 jouxtant les locaux actuels de la Banque alimentaire - chemin du Baron, va permette dorénavant, ce qui est le but recherché, d'assurer et sécuriser les approvisionnements en terme sanitaire et de stockage, de lutter contre le gaspillage et de coordonner les démarches de collectage.

Dorénavant, le service de distribution alimentaire sera égal pour toutes les personnes en difficulté dans le département, même dans les endroits les plus reculés, aidé en cela par la Croix Rouge sur roues qui s'y emploie depuis 2014. Ce dispositif itinérant «Croix-Rouge sur roues» va permettre grâce à des véhicules équipés de parcourir le territoire afin de répondre aux problématiques d'isolement et aux besoins sociaux du département. La création de 16 sites de centres bourgs complète ce dispositif afin d’offrir les meilleures conditions d’accueil des bénéficiaires et des associations locales.

Lors de la 33ème campagne des Restos du Cœur, 38% des personnes aidées par les Restos du Cœur étaient des mineurs et 50% avaient moins de 25 ans. Derrière ces chiffres alarmants se trouvent des familles nombreuses, des familles monoparentales – dans lesquelles il s’agit, dans 90% des cas, d’une mère seule avec ses enfants – en situation de très grande précarité. Plus inacceptable encore, nombreuses sont les familles et les enfants vivant à la rue.

 

Restos du coeur.png
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles