La vaccination une problématique majeure pour la Santé Publique

DSC00660.JPG

 Dans le cadre de la semaine européenne de la vaccination Le Centre Hospitalier d'Auch en partenariat avec la CPAM met en place une action de sensibilisation à la protection vaccinale.

 Aujourd'hui dans le hall du Centre Hospitalier, Jean Pierre Duquesne, pédiatre et  Sophie Arista, infectiologue , tous deux médecins dans ce  même établissement, Jean Michel Blay, délégué départemental de l'ARS , Chantal  Bonnet coordinatrice et Serge Boyer directeur de la CPAM  ont exposé le projet.

La thématique consiste a promouvoir la vaccination véritable enjeu  de Santé Publique tout en rassurant les personnes dans le doute , influencées par des informations erronées ou incomplètes.
Les  couvertures vaccinales pour éviter la diffusion de certaines  pathologies en Occitanie(épidémie de rougeole  en 2018 et méningite C ...)  s'avèrent très insuffisantes aujourd'hui et  nécessitent une amélioration.
De plus l'obligation vaccinale depuis le 1er janvier 2018 portant à 11 vaccins combinés en 10 injections étalées sur 2 ans  constitue une prévention efficace qui mérite une information appropriée.


Jean Pierre  Duquesne, pédiatre,a insisté , bien sûr , sur la vaccination  des tout petits mais aussi sur celle quasi indispensable de l'entourage: parents, grands parents, frères et sœurs et également nounous.

Les nourrissons peuvent être  la cible de maladie infantiles mortelles, exemple la rougeole, la coqueluche, la poliomyélite, la grippe, tuberculose  … d'où une  nécessité de couverture maximale de vaccination pour «  se protéger et protéger les autres »  a énoncé Serge Boyer, directeur de la CPAM . 

( Pour rappel une journée de sensibilisation aura lieu demain de 9hà 16h dans le hall de la CPAM )

Jean Michel Blay, délégué départemental de l'ARS a rappelé l'engagement  et les ambitions  du projet régional .
 Sophie Arista, infectiologue au CH d'Auch, recommandant l'évidence de couverture vaccinale a noté la faiblesse de vaccination « plus par négligence que par opposition » . 

 77 ,7 % des personnes âgées de 18 à 75 ans interrogées déclarent cependant être favorables  à la vaccination en général , 75,1 % l'année précédente .   L'Occitanie- le Gers en particulier- ne sont pas les meilleurs élèves avec entre 71,3 % et 74,5 % d'adhésion à la vaccination contre 84,3 % et 87,4 % ( région Centre et Bourgogne Franche Comté) selon le Baromètre Santé Vaccination.

 Sur le plan national les couvertures sont insuffisantes en particulier chez les adolescents et les jeunes adultes et ne permettent pas une immunité de groupe pour protéger les personnes non vaccinées.
Le Centre Hospitalier et la CPAM  invitent donc enfants, adolescents, adultes à comprendre la vaccination à l'aide de plaquettes, carnet de vaccination, notices...mis à disposition durant cette semaine

DSC00671.JPG
Affiches et
DSC00673.JPG
documentation pour promouvoir la prévention
Publicité
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles