Menu

Une délégation d'agriculteurs Picards du Santerre en visite chez des agriculteurs du réseau Agr'eau

arbre.jpg

Ils ne sont que 5% pour l'instant... Et pourtant, même s'ils sont encore peu visibles, des agriculteurs ont vraiment changés de cap : semis direct sous couverts, intercultures, doubles cultures, agroforesterie....Et après 30 ans de balbutiement, d'échecs, de doutes mais aussi et surtout de partage, ces agriculteurs sont aujourd'hui dans des démarches agronomiques basées sur le génie végétal, les règles premières de nos écosystèmes pour enfin produire et protéger et là, on ne parle pas de mode ou de tendance.

Du végétal à tous les étages pour une entité permanente de recyclage.

On peut en effet produire mais aussi prévenir des inondations, préserver les ressources en eau, proposer des nectars en quantité aux abeilles, amortir les chocs climatiques, nourrir le sol, protéger les oiseaux et la faune sauvage, produire biomasse et denrées alimentaires.....et gagner sa vie sur une même parcelle, une belle définition de l'agroécologie pour ces 800 agriculteurs gersois.

C'est probablement la meilleure voie pour ne pas finir sur la paille; d'autant que la paille a tellement mieux à faire : rester au champs pour maintenir et améliorer l'activité biologique du sol et sa fertilité.  Plaidoyer pour les vers de terre, la vie, la fertilité; un sol nu ça n'existe pas dans la nature! Oui, l'avenir de l'agriculture c'est de la biologie, oui, il faut reconstruire vite les sols et ce n'est pas une contrainte mais bien une opportunité pour tous. Une agriculture du vivant avec et non pas contre nature pour que les cycles essentiels de l'eau, du carbone, de l'azote soient opérationnels, un véritable projet de société pour une alimentation saine et de qualité.

Une agriculture en campagne qui stocke du carbone

La parole enfin à ces agriculteurs pour rendre compte de ce formidable travail réalisé dans l'ombre et parfois la douleur, les ajustements et les ricanements. Un travail précieux qui étaye solidement cette vision positive de cette l'agriculture vertueuse et régénératrice, prête au changement d'échelle, à l'aggradation des sols.

L'équipe d'Arbre et Paysage 32 a eu le plaisir d'accueillir une délégation d'agriculteurs de Picardie de la région du Santerre en visite sur le dispositif agr'eau lancé par Alain Canet et Konrad Schreiber, qui propose aujourd'hui des résultats probants. Des agriculteurs plus que satisfaits des échanges passionnants et passionnés avec leurs homologues sur les pratiques et les techniques de cette agriculture renouvelée et optimiste. Les échanges ont beaucoup porté sur les indicateurs de résultats qui permettent la progression dans chacune des cultures concernées. Beaucoup de coopérations en perspective; en effet, tout notre système alimentaire vient du sol et tous nos efforts pour l’améliorer doivent être fondés sur la renaissance de ce précieux patrimoine. La qualité du sol, et de ceux qui s’en occupent, permet et permettra, la grande transition alimentaire et sociétale dont nous avons besoin. Peu de sujets ont autant d’incidences sur notre futur commun : écologie, santé, social, économie.

Après un salon de l'agriculture riche de rencontres, un colloque européen sur les trognes parfaitement réussi, Arbre et Paysage part dans quelques jours en Turquie pour transférer son savoir faire.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles