Menu

Miguel Mortès s'en est allé

numérisation0040.jpg1.jpg

Miguel Mortès,  figure locale incontournable, s’est éteint en ce petit matin du 15 février, et nombreux sont les Gimontois qui  se retrouvent  le cœur gros, et des souvenirs plein la tête.

Moniteur de sport municipal, entraîneur de l’école de rugby, talonneur lui-même alors que Gimont accède en Nationale en 1968, il aura fait courir, sauter, grimper, nager plusieurs générations d’écoliers.

Derrière ses moustaches et sa voix rocailleuse, « Monsieur Mortès » pouvait impressionner ses petits élèves. Mais c’est grâce à lui qu’ils surmonteront  leurs peurs, celle du cheval d’arçons, de la corde à grimper, du plongeoir de la piscine, tant il  mettait du cœur dans ces apprentissages.

Lorsqu’il prend sa retraite en 1993, ce Mirandais d’origine (né un 14 juillet !) qui aura passé toute sa carrière professionnelle à Gimont,  s’adonne à son plaisir favori, la cueillette des champignons.

« On sent la fleur, on souffle la bougie » expliquait-il, joignant le geste à la parole, aux écoliers  essoufflés après une course. Miguel a soufflé sa dernière bougie, à l’âge de 84 ans.

Ses obsèques seront célébrées le mardi 20 février à 10 heures, en l’église de Gimont. L’incinération aura lieu à Auch.

A sa famille et ses proches, le Journal du Gers présente ses sincères condoléances.

Miguel Mortès, troisième en partant de la gauche (rangée du haut), talonneur à L'étoile Sportive Gimontoise en 1965.

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles