Menu

Jeu des 1 000 euros : pas de super banco pour les candidats gersois

france-inter-660x330.jpg

"Le jeu des 1 000 euros" enregistré à Castéra-Verduzan le 7 avril, et récemment diffusé sur France Inter, n’a pas permis à nos candidats gersois d’atteindre le super banco.

Lundi 1er mai, Michel Dupré, retraité du bâtiment demeurant à Lavardens, et Richard Tancogne, secrétaire d’intendance au lycée de Condom, n’ont pas su répondre aux questions blanches ("Qu’appelle-t-on une vente à réméré?"," Sous quel nom était connu le peintre Claude Gellée ?") * et sont repartis avec 75 euros.

Mardi 2 mai, Alain Desserle, retraité de la police demeurant à Peyrusse-Massas, et Jean-Pierre Portes de Roquefort ont répondu avec brio aux questions bleues et blanches, avant d’échouer à la question rouge : « Sur les portraits officiels de 1981, quel livre François Mitterrand tient-il à la main ? »* *

Mais le repêchage avec la chanson de Bourvil « La Ballade irlandaise » leur a ouvert le sésame pour tenter le banco, et le remporter haut la main grâce au film de Claude Lelouch, « L’aventure, c’est l’aventure ». Nos Gersois ont malgré tout préféré s’arrêter là et ne pas tenter le super banco ; ils sont repartis avec 500 euros.

Enfin, mercredi 3 mai, pour le « Spécial jeunes », ce sont deux frères de La Sauvetat qui ont relevé le défi : Léo-Pierre, en 4ème au collège de Fleurance, et Victor Marris, lycéen en terminale à Lectoure. Après un début hésitant et périlleux, les deux frères ont finalement répondu à toutes les questions avant de tenter le banco. Hélas, Aurillac, la capitale française du parapluie ne les a pas inspirés, mais ils sont repartis les bras chargés de cadeaux.

* Vente à réméré : vente avec faculté, mais non obligation, de rachat par le vendeur. Claude Gellée plus connu sous le nom de « Le Lorrain ».

** Les Essais, de Montaigne

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles