À Nogaro les Z'Omni ont réveillé le vieux lavoir

19bis Suite 1bis principale 040616.jpg

Elles ont mimé, déclamé et grimacé « Sur l'eau » nouvelle de Maupassant

Ces quatre filles « Z'Omni » ont une pêche énorme ! Ce samedi 4 juin, elles racontent, toutes quatre en même temps, une nouvelle de Maupassant, avec des voix décalées comme celles des Pink Floyd, en canon rapide, des gesticulations, des grimaces et des rires. Et le plus fort, c'est que l'on suit et que l'on comprend tout ! Car le désordre apparent est réglé comme un ballet. Et les parties cruciales de l'histoire sont répétées plusieurs fois – comiquement sur tous les tons : « Tout était calme, tout était calme, tout était calme, tout était calme, tout était calme !...Et les Z'omni ne reculent devant rien, en particulier pas devant un bafouillage forcément artistique...

Un scénario prétexte ?

Le scénario est relativement simple. C'est sans doute un prétexte aux évolutions des Z'omni. Le regretté Coluche dirait « C'est l'histoire d'un mec » passionné de sa rivière au point de passer ses journées à canoter et quelquefois ses nuits. Un soir, il jette l'ancre et fait une pause pour fumer sa pipe. Et, quand il veut lever l'ancre, c'est impossible. Le brouillard se lève, l'eau toujours immobile lui paraît menaçante et la peur monte en lui. Il passe la nuit dans la peur...Au matin, un, puis deux pêcheurs l'aident et, à grand peine, ils remontent l'ancre, prise dans un cadavre…

Cette histoire un brin sordide, les Z'omni réussissent à la rendre réjouissante : il faut le faire !

Comme cette nouvelle fantastique de Maupassant a pour titre « Sur l'eau », Marie Perez, responsable de la bibliothèque de Nogaro, a organisé ce spectacle devant le joli lavoir près de l'ancienne gare SNCF. Où flottaient des « objets flottants non-identifiés », produits d'un atelier créatif animé récemment par Fabienne Barbero. Des bancs et un chapiteau ont accueilli les spectateurs, déjà enchantés de voir – certains pour la première fois – ce joli lavoir. Un lavoir habillé, pour la circonstance, de planches à laver et de nuisettes et pantys à sécher.

On espère que ce type de spectacle aura des suites, malgré le départ cet été de Marie Perez. Départ qu'elle a annoncé officiellement avant le spectacle.

1 Le lavoir avant le spectacle 1bis 040616.jpg
Avant le spectacle, le lavoir est habillé de linge à laver et à sécher
2 Objets flottants non-identifiés 1bis 040616.jpg
Les "objets flottants non-identifiés" flemmardent sur l'eau
3bis Présentation par Marie Perez et Fabienne Barberot 1bis 040616.jpg
Marie Perez et Fabienne Barbero
5 Début 1bis 040616.jpg
le spectacle débute
6 1re artiste 1bis 040616.jpg
Une première artiste
6 2e artiste 1bis 040616.jpg
Une deuxième artiste
9 Les 2 autres artistes 1bis 040616.jpg
les deux autres artistes
10 Suite 1bis 040616.jpg
13 Grimaces 1bis 040616.jpg
Grimaces et gesticulations à volonté
14 Suite 1bis 040616.jpg
Le monstre s'approche...
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles