Geneviève Darrieussecq a inauguré le carré militaire à Barran

P1740625.JPG

Elle a aussi rencontré à Samatan une classe de troisième «défense et sécurité globales»

La première heure de la visite ce lundi 22 novembre de Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, a eu lieu tout à côté de l’aéroport d’Auch Gers, chez JCB Aéro. Une visite pour découvrir cette entreprise qui a bénéficié du plan « France relance » et rencontrer son directeur, Eric Cagnat, ainsi que ses collaborateurs.

Inauguration du carré militaire rénové

Puis Geneviève Darrieussecq se rendra à Barran où est prévue vers midi l’inauguration du carré militaire rénové. Auparavant un rendez-vous était prévu à la salle des fêtes  où l’attendait de nombreux porte-drapeau, les personnalités civiles et militaires. Olivier Dupont, directeur de l'office national des anciens combattants et victimes de guerre, fera les présentations à la ministre qui prendra son temps pour échanger avec les diverses personnes. Parmi celles-ci le jeune Aurélien Bonnassies, 15 ans et demi, porte-drapeau depuis le 11 novembre dernier,  retraça l’exemplaire parcours du capitaine médecin-chef, Raoul Béon, né à Monbert et tué par un obus le 11 mai 1943 à Takrouna (Tunisie).

Avant que ne soit coupé le ruban tricolore de l’inauguration, tour à tour la maire de Barran, Nicole Joullié, et la ministre Geneviève Darrieussecq prononcèrent un discours. Lesquelles rappelèrent que ce sont 94 soldats qui reposent dans ce lieu venant du château de Mazères qui durant la guerre de 1914-1918 fut « un hôpital complémentaire de 150 lits où 181 soldats y succombèrent ». La ministre conclura son discours en affirmant que « le vrai tombeau des morts, c’est le cœur des vivants ». La cérémonie se conclura par le chant de la Marseillaise interprété par les enfants de l’école.

Visite au collège « défense et sécurité globales »

Pour conclure sa visite dans le Gers, Geneviève Darrieussecq se rendra en début d’après-midi accompagnée du préfet du Gers et du député Jean-René Cazeneuve au collège François de Belleforest. Et plus particulièrement dans une classe de troisième « défense et sécurité globales », dispositifs qui contribuent à la mise en œuvre d'un projet pédagogique et éducatif interdisciplinaire et pluriannuel, en lien avec la défense et la sécurité, souvent dans le cadre d'un partenariat actif entre les jeunes, les classes et une unité militaire, (Au collège de Samatan c’est le 31e régiment de Castelsarrasin qui parraine les 24 élèves) . De nombreux ateliers ont lieu durant toute l’année scolaire dont le but est de favoriser le lien armées-Nation-jeunesse, renforcer l'enseignement de défense et participer à  la lutte contre le décrochage scolaire.

Les collégiens apprécièrent l’intervention du sergent-chef, Djamel Mastouri, (médaillé de bronze aux jeux paralympiques de Pékin en 2008) qui  malgré son handicap et « un début de vie difficile est parvenu grâce son courage, sa ténacité et le dépassement de soi a fait carrière dans l’armée ». Quant aux élèves ces derniers estiment que la France possède une grande puissance militaire. Enfin, Geneviève Darrieussecq, affirme que l’armée en tant que grand recruteur de jeunes en France a pour mission aussi de créer du lien avec la jeunesse.

Eric Cagnat, directeur de JCB Aéro, a accueilli la ministre et les personnalités.
Olivier Dupont, directeur de l'office national des anciens combattants et victimes de guerre, accueille la ministre.
Aurélien Bonassies s'est adressé à la ministre.
Claude Dilhat s'est entretenu avec la ministre.
Les personnalités se dirigent vers le carré militaire.
Le 35e régiment d'artillerie parachutiste de Tarbes.
La maire de Barran et la ministre ont coupé le ruban tricolore
Les enfants ont chanté la Marseillaise.
Les collégiens à l'écoute des propos de la ministre.
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles