Qui va remplacer Ainhoa Biben-Dumartin ?

CMJ IMG_0383.jpg

Et sera la ou le deuxième maire junior de ce qu'on peut supposer être le début d'une longue liste

Vendredi soir, le 15 octobre, dans la salle du conseil municipal, une nouvelle élection s'est déroulée. Elle a vu la victoire au second tour de Lola Rouffet, élève de 6e au collège Saint-Exupéry.

L'année dernière, Jean-François Rousse, nouvel édile de la ville, avait décidé que, dorénavant, le Conseil Municipal des Jeunes (CMJ) aurait lui aussi un maire à sa tête pour représenter ses jeunes élus en participant, à ses côtés, aux événements de la vie locale. 

C'est d'ailleurs ce que dira Ainhoa Biben-Dumartin à Lola Rouffet en l'aidant à enfiler son écharpe de maire : "Malgré la période, j'ai eu la chance d'être conviée à beaucoup de cérémonies. J'espère que ce sera également le cas pour toi." Une nouvelle maire qui a peut-être la vocation chevillée au corps et surtout de la persévérance puisque elle était la candidate opposée à Ainhoa, au second tour, en 2020. Toutes les deux semblent vouloir donner une indication pour les élections futures : des filles, des élèves de 6e, en provenance du collège Saint-Exupéry. 

Mais avant d'en arriver là, il avait fallu que les jeunes présents - ils étaient vingt-cinq à avoir pu assister à cette première séance d'installation du CMJ - procèdent à l'élection de leur nouveau maire.

Sept candidats se sont déclarés, trois de moins que l'année dernière, ce qui ne signifie sans doute rien du tout par rapport à la volonté de tous ces jeunes d'entrer en politique. Mais tous avaient une idée de programme très précise :

  • Trop de chats errants dans les rues
  • Rendre visite aux enfants handicapés
  • Trop de déchets par terre
  • De nouveaux jeux dans les parcs et d'autres couverts pour jouer à l'abri de la pluie et du froid
  • On devrait soigner plus notre planète avec tous les déchets dans la mer et protéger les animaux dans la nature
  • Pas assez d'arbres et trop d'objets polluants dans la ville
  • Il faudrait aider les enfants malades
  • Essayer de sécuriser le pump track pour ne pas tomber sur le côté
  • Aller visiter les résidents de la maison de retraite, leur écrire, manger avec eux
  • Prévoir plus d'abri à vélos... et à motos
  • Mettre plus de poubelles à l'extérieur
  • Aider les enfant handicapés

Si certains thèmes très généraux peuvent se résumer en quelques mots : environnement et écologie ; solidarité envers les autres jeunes moins favorisés et envers les personnes âgées, d'autres sont de suite dans l'action avec des projets qui pourraient sans doute être appliqués rapidement. 

La liste des sept candidats déclarés : Cyriack Philip ; Sarah Berjel ; Maxence Vega Lignon ; Abbygaël Bolzacchini-Clergeaud ; Elisa Feugas-Casalé ; Lola Rouffet et Ikhlase Adda. En ce qui concerne la parité, homme-femmes, si elle avait été bien respectée en 2020 où il y avait dix postulants au titre, cette année avec un chiffre de sept, difficile de s'y tenir et personne ne s'offusquera du fait que les filles soient les plus nombreuses à vouloir s'impliquer.

Le vote se déroule comme à l'identique de celui des adultes : on choisit ses bulletins. Toujours le même dilemme, combien faut-il en prendre ? 

On passe ensuite à l'isoloir, discrétion obligée.

Et après, la formule magique : "A voté !"

Un paraphe au bas d'une page pour terminer la procédure.

Atention à n'oublier aucun bulletin de vote dans l'urne ! Bon, ils étaient vingt-cinq, le temps de dépouillement et les vérifications, dans ce cas de figure, sont assez rapides.

Les résultats proclamés étaient les suivants :

  • 14 voix en faveur de Lola Rouffet
  • 7 en faveur de Sarah Berjel
  • 3 bulletins blanc et un nul

Sarah Berjel que l'on voit au moment de voter, est en CM1, à l'école Pierre Mendès-France. On lui souhaite, comme l'a fait Lola de s'obstiner et peut-être la retrouverons-nous lors de la prochaine élection.

Après cette nomination, Jean-François Rousse remercie Ainhoa pour le rôle tenu pendant un an. Elle a bien défendu les couleurs de Condom, l'esprit citoyen, les valeurs de la République et celles de la laïcité, inoubliables en ce jour si particulier où, dans toutes les écoles, a été honorée la mémoire de Samuel Paty. En remerciement, le maire lui fait cadeau de son écharpe tricolore.

La séance s'est poursuivie avec un tirage au sort. Petite nouveauté 2021, les conseillers juniors sont désormais parrainés par un élu adulte pour l'année à venir. Jean-François Rousse étant d'évidence le parrain de Lola, son alter ego junior.

Ensuite, la séance s'est conclue par la répartition des conseillers dans chacune des trois commissions : 

  • Culture, sports et communication ;
  • Civisme, solidarité, environnement et écologie ;
  • Éducation, citoyenneté, sécurité et propreté.

À travers ces commissions, les jeunes conseillers vont devoir se révéler initiateurs d'idées et force de propositions parce que les adultes peuvent certaines fois être éloignés de la réalité. Pour Jean-François Rousse : "Il est bon qu'avec votre regard, vous puissiez nous éclairer et nous donner des pistes de réflexion et des orientations pour des travaux à réaliser."

Les Condomois pourront retrouver Lola pour sa première sortie officielle, le vendredi 29 octobre, jour de l'inauguration de la Croix Rouge pour son installation dans ses nouveaux locaux. Ensuite, elle participera, comme l'ensemble du CMJ, à la cérémonie du 11 Novembre où les jeunes conseillers auront l'honneur de déposer un drapeau et une fleur sur la tombe des soldats au cimetière de Condom.

Photos Marc Le Saux

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles