Rencontre avec l'artiste peintre Alain Alquier

00 Alain Alquier chez lui 1bis 101021.jpg

Il dévoile ses œuvres et décrit l'évolution de son inspiration

Dimanche 10 octobre, Le Journal du Gers rencontre Alain Alquier, artiste peintre connu dans la région et au-delà. Nous l'avions déjà rencontré il y a quelques années à l'occasion de la pose de nouveaux vitraux de l'église Saint-Césaire de Pouydraguin, fabriqués par Leslie Gasking à partir de ses œuvres.

À l'époque, les tableaux de l'artiste étaient des symphonies de gris de toutes nuances. À présent, des couleurs apparaissent, dans ses dessins comme dans ses tableaux. Et même, depuis le confinement, nous dit-il, des allusions au corps féminin peuplent ses toiles, de manière non-figurative. Il fait remarquer que la lumière vient de derrière les sujets, du fond du tableau : ce n'est pas une lumière ajoutée après coup. Ajoutons que l'artiste est revenu à la figuration depuis 2020.

S'agissant des matériaux qu'il utilise pour la peinture, ce sont des pigments qu'il fixe sur ses toiles avec des colles. Pour le dessin, il se sert de fusain, de pastel, de spray couleur. Tout cela étant mis en état de conservation « musée ».

Une chose n'a pas changé : l'artiste travaille surtout la nuit en écoutant des musiques que l'on dirait surgies de mondes extra-terrestres, d'auteurs comme Gavin Bryars, Arvo Pàrt ou Philip Glass.

Plus loin sur l'inspiration

Alain Alquier a travaillé comme photographe professionnel et continue à faire des photos, notamment des sujets de la nature qui l'inspirent. Avant de les peindre et de les dessiner.

« Je prends mes sujets tout autour de moi », c'est-à-dire autour de sa maison de Pouydraguin (jardin, arbres etc.). Mais, manifestement, le cep de vigne est son grand inspirateur, même s'il en fait un point de départ vers tout autre chose.

Voici ce qu'écrit Anto Alquier, épouse de l'artiste et ancienne patronne de la Galerie bleue à Riscle, à ce sujet :

« Si au départ l'idée du cep est évidente, la peinture prend vite le dessus et dépasse le sujet. L'image figurative devient aussitôt une abstraction mentale dans laquelle chacun choisit celle qui convient à sa vie, à ses croyances, à ses interrogations. (…) Le corps hante la surface peinte. Sur un fond uniforme, gris neutre soutenu, des bandes tortueuses de blanc, de brun, de noir, s'élèvent et bifurquent de part et d'autre de l'axe médian, s'adossant à une croix latine plus ou moins affirmée. Elles s'affrontent et se mêlent, s'approchent et s'éloignent, se repoussent ou s'étreignent. La couleur est sobre, intime, sans agression. Le geste est lent, mesuré, contrôlé, sans repentir. Une fois né, il va à sa fin sans retour en arrière, jusqu'à la rupture. Alors il y a libération d'énergie, la matière passe de l'opacité à la transparence, la lumière s'infiltre, resurgit et vole en écclats. (…). »

Coordonnées d'Alain Alquier

"Marrigue" - 32290 Pouydraguin - tél.: 06 80 73 71 22 - courriel alquier.alain.32@gmail.com

1 Buisson tableau d'Alain Alquier 1bis 101021.jpg
Tableau
2Tableau d'Alain Alquier 1bis 101021.jpg
Tableau
3 Tableau d'Alain Alquier 1bis 101021.jpg
Tableau
4 Tableau d'Alain Alquier 1bis 101021.jpg
Tableau
5 Tableau d'Alain Alquier 1bis 101021.jpg
Tableau
7 Tableau d'Alain Alquier 1bis 101021.jpg
Tableau
6 Dessins d'Alain Alquier 1bis 101021.jpg
Dessins
DR Alain Alquier tableaux 1bis.jpg
Dessins communiqués par Alain Alquier
Photo d'un recueil de tableaux d'Alain Alquier
Photo d'un recueil de tableaux d'Alain Alquier
Alain Alquier dessins1bis.jpg
Photo d'un recueil de dessins d'Alain Alquier
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles