Un spectacle à ne rater sous aucun prétexte, "Allant vers" de la compagnie Kiroul !

Capture d’écran 2021-09-17 133924.jpg

Si vous ne devez voir qu’un spectacle du festival N’amasse pas mousse - sans préjuger en rien de la qualité des autres spectacles proposés-, c’est la dernière création de la compagnie Kiroul, Allant vers qui termine à Castéra Verduzan, sur ses terres, une tournée estivale.

« Poésie de l’étrange », disait la présentation sur le programme, « la rencontre de l’Envers et de l’Endroit », « Une Odyssée de l’étrange »… pour une durée de 2h15, cela peut faire peur au spectateur lambda…

C’est la raison pour laquelle nous qui sortons tout juste de la première représentation à Castéra Verduzan souhaitons vous dire de foncer sans hésiter !

« Ne cherchez pas de sens. Surréaliste, inattendu et gai » disait encore le programme...

On ne dira pas mieux, on ne peut pas mieux résumer le spectacle que l’on vient de voir !

Vous ne verrez pas passer les deux heures 15, bien au contraire, on en redemande quand les acteurs viennent saluer...

D’ailleurs, est-ce vraiment fini ? La troupe devant le public – d’ailleurs, le public est-il vraiment le public, n’est-il pas plutôt la troupe ?- discute de la fin que certains trouvent discutable !

Que vous dire de plus ? Comment résumer ce que l’on vient de voir ? Impossible et surtout inutile…

Photo Mariette Delinière

Allant vers, c’est en quelque sorte la suite du spectacle 2 points 0 qui explorait l’au-delà et plus précisément le purgatoire.

Avec Allant vers, on passe du purgatoire à l’enfer.

D’ailleurs, le spectacle se déroule en deux temps matérialisés par un déplacement des spectateurs d’un lieu à un autre, du purgatoire à l’enfer…Mais on ne vous en dira pas plus à ce sujet !

Ce que l’on peut vous dire encore, c’est que le spectacle fait référence à l’Enfer de Dante mais aussi à Michèle Torr et à Francis Cabrel !

Vous l’aurez compris, l’humour est bien présent mais l’émotion aussi.

On rit beaucoup, on a  les larmes aux yeux… et ce ne sont pas toujours des larmes de rire...

Pourtant, il est essentiel de garder la vue claire tant le visuel a d’importance dans ce spectacle.

Derrière cette « Odyssée de l’étrange », il y a sans aucun doute un travail colossal d’écriture, de mise en scène, d’éclairage, d’effets spéciaux, de choix musical, de jeu d’acteur…

Le résultat est sans conteste à la hauteur des quatre années consacrées par la compagnie à cette production d’envergure.

Félicitations à la compagnie et longue vie au spectacle à qui l'on souhaite "d'aller vers" un public de plus en plus nombreux ! 

Quand nous avions demandé à Marion Dupouy, comédienne et codirectrice de la compagnie avec Dimitri Votano et Cyril Puertolas, dans un article consacré à la compagnie à retrouver ici , de nous résumer en quelques mots la ligne directrice de la compagnie, elle nous avait dit « vivre des émotions ensemble ».

Vivre des émotions ensemble, c’est exactement ce que vous propose le spectacle Allant vers.

Allant vers, c’est samedi 18 septembre à 21 h à Castéra Verduzan, allez-y les yeux fermés...ou plutôt les yeux grand ouverts !

Prévente : https://namassepasmousse.festik.net/

Tout le programme du festival N'amasse pas mousse de vendredi et samedi ici : https://petitepierre.wixsite.com/petitepierre/namasse-pas-mousse

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles