L'IFOP enlève le bas et dévoile tout sur l'activité sexuelle des Françaises, à l'heure du Covid

pexels-ana-maria-moroz-1700768.jpg

Satisfaction sexuelle, fréquence des rapports, nombre de partenaires, types de rapports sexuels... Âmes chastes, s'abstenir !

Si le 7eme ciel n'est pas votre truc, autant zapper vers un autre sujet. Car, disons le franchement, l'institut de sondage IFOP n'a pas froid aux yeux !

Dans une étude publiée le 3 septembre 2021 pour "The Poken Company " (la première plateforme décentralisée de contenu pour adulte), un échantillon national de 5 026 femmes, représentatif de la population féminine âgée de 18 ans et plus vivant dans les pays suivants : France, Italie, Espagne, Allemagne et Royaume-Uni, fait des confidences sous l'oreiller.

35% des Francaises insatisfaites de leur vie sexuelle

C'est dans l’hexagone que l’on compte le plus de femmes insatisfaites de leur vie sexuelle : 35%, soit beaucoup plus que dans des pays du nord comme l’Allemagne (23%) ou le Royaume-Uni (27%). L’insatisfaction des Françaises se rapproche plutôt du niveau observé dans des pays méditerranéens comme l’Italie (30%).

Et cet écart entre la France et ses principaux voisins tend plutôt à se creuser si l’on juge par la forte hausse de l’insatisfaction sexuelle féminine dans l’hexagone : +4 points entre 2016 (31%) et 2021 (35%) en France, contre une hausse moyenne de +1 point dans les 5 pays étudiés (28%).

37% sans rapport lors du dernier mois

Cette étude, réalisée dans un contexte sanitaire particulier (mars 2021) montre aussi une montée de l’inactivité sexuelle des Européennes : 37% n’avaient pas eu de rapports sexuels en un mois (contre 32% en 2016), sachant que c'est en France (41%, +10) et au Royaume-Uni (47%, +4) que l’on comptait le plus de femmes sexuellement inactives.

Les françaises sont 36% à avoir au moins un rapport sexuel par semaine. Elles sont 18% à avoir plus de deux rapports par semaine. Si le panel concerne des femmes âgées de 18 à 69 ans, il est permis de penser que le nombre de rapport décroit avec l'âge.

Nombre de partenaires entre 5 et 10

Moins soumises aux risques d'opprobre pesant encore sur les femmes qui multiplient les partenaires, les Européennes du Nord affichent un nombre de partenaires sexuels (plus de 5 partenaires dans leur vie) plus important (42% en Allemagne, 38% au Royaume-Uni, 37% en France) que celles des pays méditerranéens (23% en Italie, 31% en Espagne). L'IFOP y voit un lien avec l'influence catholique, plus importante dans les pays du pourtour méditerranéen.

Record européen pour les rapports anaux 

L'IFOP constate dans ce sondage une plus grande banalisation des pratiques anales passives dans les pays latins, avec un record à 51% de femmes ayant déjà expérimenté ce type de pratique en France, contre 43% en Allemagne et 35% au Royaume-Uni précise l'étude.

L'étude donne davantage de détails sur les pratiques sexuelles. Elle est accessible sur le lien suivant : Lien étude IFOP .

Suggestion d'articles
Suggestion d'articles