Le député, Aurélien Pradié, est venu s'entretenir avec les agriculteurs

20210602_104407.jpg

Tête de liste de "Courage pour l'Occitanie", il a été accueilli par Gérard Dubrac, tête de liste chez les gersois

C’est à Nougaroulet « En Bidaou », lieu-dit de la ferme de la famille Zanchetta qu’Aurélien Pradié est venu mercredi 2 juin en matinée à la rencontre des agriculteurs. Le Conseiller Régional et tête de liste gersois de « Courage pour l’Occitanie », Gérard Dubrac, accueillera le député lotois et secrétaire général des Républicains.  « Aurélien Pradière c’est la force de la jeunesse », estime Gérard Dubrac qui poursuivra en affirmant que « l’agriculture est une force incontournable dans notre département, la Région peut faire beaucoup pour les agriculteurs ».

Devant une vingtaine d’agriculteurs et en présence de Eddie Puyjalon, vice-président du « Mouvement de la ruralité », anciennement « Chasse, pêche, nature et traditions », et des candidats gersois aux cantonales (Auch 2, Gascogne auscitaine, Val de Save, Astarac-Gimone), liste de droite et divers droite « Gers autrement », Aurélien Pradié déroula son engagement politique depuis l’âge de 20 ans. « Je dois tout à la République qui m’a permis d’être utile pour les autres », révèle le député lotois.

Lequel lors de dialogues avec les agriculteurs abordera des sujets sur l’agriculture et l’environnement mais auparavant il rappellera qu’il est le candidat du rassemblement de la droite et du centre, « qu’il défendra nos traditions et notre ruralité face aux écologistes intégristes qui refusent le Tour de France, les sapins de Noël et la viande dans nos cantines, et d’affirmer « Je ne suis pas une girouette et nous refusons les combines politiques, notre équipe sera la même au 1er et second tour ».

Quant aux agriculteurs « le premier défi sera le lancement d’une campagne régionale de riposte contre toutes les désinformations envers les agriculteurs, nous devons valoriser la qualité du travail et la responsabilité des agriculteurs et non les dénigrer avec injustice et mépris ». Dans son programme Aurélien Pradié prévoit la mise en place d’un fonds de soutien régional d’urgence et d’assurance contre les aléas climatiques qui sont de plus en plus fréquents et violents.

Quant à la gestion de l’eau, le député lotois mettra en place un vice-président en charge de l’eau. « Il sera chargé de piloter l’innovation et les initiatives de préservation en matière de qualité de l’eau. Il veillera à ce que le propos écologique ne soit pas confisqué par une idéologie mais qu’il s’appuie sur une éthique de responsabilité scientifique, économique et politique ». D’autre part Aurélien Pradié affirme qu’il compte mettre en place une centaine de lacs collinaires dans les 6 ans à venir.

 

20210602_104455.jpg
Une partie des agriculteurs venus dialoguer avec Aurélien Pradié.
20210602_120358.jpg
Les candidats gersois aux cantonales de Auch 2, Gascogne auscitaine, Val de Save, Astarac-Gimone.
Suggestion d'articles
Suggestion d'articles