Menu

La création continue même pendant l'automne!

5f7c7491d80f1e510b5e570c.jpg

Anima Obscura du collectif Nos Années Sauvages. Résidence de création et d'expérimentation/exposition au Centre de Photographie de Lectoure

La résidence de création et d’expérimentation constitue un dispositif crucial dans le soutien à la création, elle permet à des artistes de poursuivre et d’approfondir une recherche personnelle. Le Centre d’art et de photographie de Lectoure accueille en résidence Thomas Cartron et Sylvain Wavrant, plasticiens et directeurs artistiques du collectif rouennais Nos Années Sauvages

Thomas Cartron déploie une approche expérimentale de la photographie, ses œuvres témoignent d’une préoccupation sur la persistance des images aujourd’hui et leur tendance à l’effacement. La pratique de Sylvain Wavrant est étroitement liée à la taxidermie, au design de mode et d’accessoires, à l’installation et questionne notre rapport à l’animal et sa disparition. À Lectoure, ils s’associent dans la création du projet Anima Obscura, imaginé comme un corpus d’images et d’installations ou les deux artistes œuvrent ensemble, faisant cohabiter et fusionner leurs pratiques et leurs médiums. 

Anima Obscura prend comme point de départ le mythe de Diane et Actéon : « Actéon surprend un jour, au cours d’une chasse, la déesse Artémis (Diane) prenant son bain. Furieuse, elle le transforme en cerf. Impuissant, Actéon meurt déchiré par ses propres chiens qui ne le reconnaissent pas et sont rendus fous de rage par la déesse ». C’est autour de cette histoire que se grefferont les enjeux des pratiques respectives des deux artistes. L’un tentera de questionner notre rapport au corps et le voyeurisme inhérent à l’acte photographique. L’autre proposera de mettre en exergue notre rapport à la chasse et les dérives liées à la condition animale.

Le temps de cette résidence en immersion, le centre d’art devient laboratoire plastique et plate-forme d’expérimentation. Les différents espaces sont mis en scène et transformés en atelier, cabinet de curiosité, espace d’exposition, station d’écoute et de lecture… Autant de manières de découvrir l’histoire de Nos Années Sauvages, ses projets manifestes, la dimension pluridisciplinaire chère au collectif ainsi que son prisme d’étude : le rapport de l’homme avec l’animal et l’environnement.

L’un des objectifs de cette résidence est aussi de sensibiliser les visiteurs au travail et au parcours des deux artistes par le biais d’une exposition construite avec des œuvres passées.

En partenariat avec la boutique Peau d’âne à Lectoure, la Société de chasse de Lectoure, les Floriades et la librairie La Méridienne à Fleurance...

Dates et horaires d'ouverture Ouvert au public du 4 novembre au 13 décembre 2020. 

Du mercredi au samedi de 14h à 18h. Entrée libre.

Rendez-vous associés

• Lancement de résidence le vendredi 6 novembre à 18h.
• La nuit des musées le samedi 14 novembre à 21h.
• Visite avec les artistes le samedi 21 novembre à 16h.
• Fin de résidence le vendredi 11 décembre à 19h.

• La résidence sera également ponctuée de rencontres avec les artistes (projections, repas chasseur, ateliers participatifs) dont les dates seront communiquées au fur et à mesure sur notre site internet.

Tous les rendez-vous sont gratuits et ouverts à tous. Sur inscription au 05 62 68 83 72 ou à coordination@centre-photo-lectoure.fr. Dans le respect des règles sanitaires en vigueur et sous réserve de l'évolution de la situation sanitaire.

 

5f3e27fa465acf2e7a3fb15a.jpg
Natura obscura, 2014 © Thomas Cartron
Thomas_Cartron_Ce_Qui_Separe_La_Nuit_Du_Jour_1.jpg
Ce qui sépare la nuit du jour, 2020 © Thomas Cartron
Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles