Menu

Samatan au coeur du réseau Cittaslow France

cittaslow samatan montage.jpg

L'assemblée générale annuelle du réseau a permis à ses représentants d'échanger et de partager

C'est à Samatan, ville qui a reçu la labellisation Cittaslow en 2018  que s'est déroulée la semaine passée l'assemblée générale annuelle du réseau français..  Hervé Lefebvre, son maire, a accueilli très chaleureusement les participants délégués des dix villes françaises qui constituent aujourd'hui l'un des maillons de l'organisation Cittaslow à travers le monde. L'occasion pour ses membres de faire le point des actions menées depuis la dernière assemblée dans un calendrier bouleversé par la pandémie et le confinement. 

C'est Pierre Beaudran, Président du Réseau Cittaslow France qui en a présenté un compte rendu détaillé : Nombreuses sollicitations des media (journaux, radios, télévisions), d’universitaires, participation aux échanges internationaux notamment avec l’Italie, la Pologne, la Corée, la Chine, aux échanges nationaux dans le cadre des manifestations des villes du Réseau.,

Le président soulignait que plusieurs villes françaises préparent actuellement leur dossier de candidature. Des dossiers complexes puisqu'ils convient pour les prétendants au label d'obtenir au moins 60 validations sur les 72 critères sélectifs portant sur la qualité de vie à travers sept thématiques : énergie et politique environnementale, infrastructures, qualité de vie urbaine, agriculture, tourisme et artisanat, hospitalité et sensibilisation, cohésion sociale, partenariats.

Si le mouvement a été long à se mettre en place dans l'hexagone, on note aujourd'hui un net regain d'intérêt tant auprès des municipalités que des populations qui apprécient les objectifs développés par la charte Cittaslow . Sa référence à la lenteur, est plutôt, un appel à la réflexion, au temps de vivre d’échanger, de regarder, de bien-faire les choses et de ne pas vivre dans un temps ou le stress est roi.

Le bilan financier présenté par le trésorier Alain Gaube, maire de Labastide d’Armagnac a fait état d’une situation parfaitement saine.  A l’issue des exposés, il a été procédé au renouvellement des membres du bureau. Pierre Beaudran, mandaté pour le représenter par le mire de Mirande, Patrick Fanton, a été réélu à l’unanimité à son poste de président. Maryne Philippe, Adjointe au maire de Créon a été élue vice-présidente, Colette Laurichesse, adjointe au maire de Segonzac, secrétaire et Alain Gaubé maire de Labastide d'Armagnac reconduit dans ses fonctions de trésorier..

Le maire de Samatan n'a pas manqué à l'issue de la réunion de faire découvrir le charme et les nombreux atouts environnementaux et gastronomiques de sa belle commune.

 

Le réseau Cittaslow France est constitué des villes de : Segonzac (Charente), Labastide d'Armagnac (Landes), Mirande (Gers), Créon (Gironde), ST Antonin Noble Val (Tarn et Garonne), Valmondois (Val d’Oise), Loix en Ré (Charente Maritime), Samatan, Simorre et Cazaubon (Gers).

En 1986, à Brà en Italie, suite au refus d’installation d’un « fast food », les élus et administrés de cette ville fondent le mouvement « Slow Food »  En 1999, inspirés par cette philosophie, le label « Cittaslow » est lancé par Paolo Saturnini dans la ville de Greve in Chianti et les maires de trois autres villes. Le concept Cittaslow compte aujourd'hui 280 villes ou quartiers de grandes agglomérations réparties dans 30 pays.   

Suggestion d'articles
Commentaires d'articles
Suggestion d'articles